Trois thérapies orientales décryptées Une technique qui peut s'utiliser en prévention

le shiatsu est souvent utilisé pour réduire stress et fatigue.
Le shiatsu est souvent utilisé pour réduire stress et fatigue. © iStockphoto/Thinkstock

Pas besoin d'avoir un problème de santé pour avoir droit au shiatsu. Au contraire, il peut aider les personnes bien portantes à le rester.

 En pratiquant une séance de shiatsu de temps en temps, on s'assure que le corps est dans les meilleures dispositions pour se prémunir des agressions extérieures. "La prévention est une notion qui n'est pas familière en occident, regrette Claude Didier. Prévenir, ici, c'est faire tout un tas d'examens de dépistage. Pourtant, les Grecs anciens avaient le même raisonnement que les Orientaux : l'effort physique, les massages, l'ostéopathie... Tout cela permet de se maintenir en bonne santé." Plus agréable que de remédier au problème une fois qu'il est là, non ?

 D'une manière générale, le shiatsu constitue une bonne technique pour diminuer le stress, les tensions, la fatigue...

 Il permet aussi souvent de réguler les émotions.

 Sans soigner la cause, il aide aussi à soulager la douleur : mal au dos, au cou, à la tête ? Le shiatsu peut peut-être vous aider.

 Cette technique permet également de repérer très rapidement certains dysfonctionnements liés aux organes des méridiens. Les différentes pressions permettent de repérer tout de suite l'endroit où quelque chose cloche. Il ne s'agit bien sûr pas de poser un diagnostic mais plutôt de mettre le doigt sur un problème et de le signaler pour que la personne concernée puisse consulter si elle le souhaite.

 Dans le cas de maladies avérées, le shiatsu constitue une arme supplémentaire. Il peut être efficace par exemple lorsqu'on lutte contre le cancer : "L'état d'esprit joue un grand rôle dans la guérison, de même que l'énergie d'une manière générale, explique Claude Didier. Nous sommes l'ingrédient qui va permettre de booster cette énergie afin de placer la personne malade dans des conditions optimales."

Tout le monde peut a priori bénéficier des bienfaits du shiatsu. Mais certains états nécessitent tout de même de s'abstenir ou de prendre des précautions.

 Il faut adapter la technique pour les femmes enceintes : tous les points sur les méridiens ne peuvent pas être sollicités.

 Le shiatsu est à proscrire en cas de fièvre, à cause de son effet vasodilatateur.

Sommaire