Passez au travers des épidémies de l'hiver Comment ça marche une épidémie ?

Tous les hivers, c'est le même scénario : cela commence par quelques cas de plus en plus rapprochés, puis en quelques semaines c'est l'explosion : la France entière est malade. Encore quelques semaines et le nombre de malades diminue, pour finalement revenir à la normale. Tel est le scénario d'une épidémie, c'est-à-dire d'une maladie contagieuse, qui se répand comme une traînée de poudre dans la population. Lorsque l'épidémie se développe dans le monde entier, on parle alors de pandémie. C'est le cas pour le sida notamment.

Toutes les maladies de l'hiver (rhume, angine et même la fameuse grippe, etc.) sont des maladies contagieuses par excellence. "D'une manière générale, les virus le sont beaucoup plus que les bactéries", précise Jean-Loup Dervaux.

 

Espaces confinés


Les virus respiratoires figurent parmi les plus contagieux des contagieux : en effet, ils se retrouvent en suspension dans l'air et il suffit que les personnes alentour respirent (difficile de faire autrement !) pour inhaler ce virus. Elles ne seront pas nécessairement malades, mais la probabilité est tout de même assez élevée. Le summum est atteint si le malade tousse... Le virus se retrouve alors projeté dans tout l'air ambiant et il devient franchement difficile d'y échapper.

 

Conséquence logique : plus l'on vit dans un milieu clos avec un grand nombre de personnes, plus le risque d'être contaminé est grand. Pour peu que le système de chauffage soit commun à tout un immeuble, vous avez peu de chance de vous en sortir sans quelques symptômes ! C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles les épidémies sont beaucoup plus fréquentes en hiver : nous vivons dans des espaces confinés. En outre, notre système immunitaire est souvent un peu faiblard à la mauvaise saison, ce qui nous rend beaucoup plus vulnérable face aux différents microbes qui circulent.

 

Sommaire