Passez au travers des épidémies de l'hiver Antibiotiques : quand un traitement plus lourd s'impose

 

Si après deux jours d'un traitement soft vos symptômes n'ont pas disparu, voire se sont aggravés, vous devez consulter un médecin. Il va probablement vous prescrire un traitement un peu plus costaud pour vous remettre sur pieds.

"Je voudrais faire une mise au point, précise le Dr Dervaux. Trop souvent les antibiotiques et la cortisone sont décriés, alors que ce qui est à déplorer, c'est leur usage immodéré. Rappelons que sans eux, on mourrait encore d'un abcès l'amygdale ! Il y a tout simplement quelques règles à respecter pour que cela se passe pour le mieux."

 Les antibiotiques. Ca n'est pas automatique, ça maintenant vous le savez : les antibiotiques agissent contre les bactéries, pas contre les virus. Bien. Reste que le médecin peut vous prescrire des antibiotiques alors que vous avez la grippe qui, vous le savez, est causée par un virus. Médecin fou ? Pas du tout ! Il souhaite tout simplement prévenir une éventuelle surinfection (une complication bactérienne). Cela peut être le cas chez les personnes un peu fragiles.

Lorsque vous suivez un traitement antibiotique il faut absolument :

- Respecter la posologie du médecin. S'il vous a prescrit un comprimé le matin et un le soir, il y a une raison. Ce n'est pas à vous de décider de ne prendre que celui du matin, sous prétexte que vous ne vous sentez pas malade.

- Aller jusqu'au bout du traitement. Si vous l'arrêtez en cours de route parce que vous vous sentez mieux, tout ce que vous aurez réussi à faire, c'est tuer les bactéries les plus fragiles. Celles qui restent sont donc les plus résistantes... Et donc les plus dangereuses.

- Voilà également pourquoi vous ne devez pas réutiliser une plaquette entamée, même si vous êtes certain d'avoir la même chose que la dernière fois : vous ne savez pas pour combien de temps il faut vous traiter, ni en quelle quantité vous devez prendre cet antibiotique, vous n'en aurez donc peut-être pas assez. Seul le médecin peut vous donner ce type de recommandation.

 La cortisone.  Elle constitue un puissant anti-inflammatoire décongestionnant. Elle a donc toute son utilité mais tend également à affaiblir les défenses immunitaires. C'est pourquoi il faut en prendre avec précaution. Le problème ne se pose pas vraiment pour les maladies de l'hiver car lorsqu'elle est prescrite, c'est le plus souvent en cures courtes d'une semaine à dix jours.

- Il vous faudra alors manger moins salé que d'habitude, sous peine de gonfler comme une baudruche. Mais vous n'aurez pas besoin de suivre un régime sans sel comme les patients qui sont sous cortisone à long terme.

- Vous pouvez arrêter votre traitement d'un seul coup, sans palier particulier, contrairement, encore une fois, aux traitements au long cours.

Ces deux médicaments ne sont pas anodins et ne sont disponibles que sur prescription médicale. Mais si votre médecin traitant vous les conseille, il ne faut pas hésiter à les prendre. C'est qu'il juge que c'est la meilleure façon de vous remettre sur pied rapidement et sans séquelles.

 

Sommaire