Bruits : quels effets sur la santé ? Surveillez le volume de votre intérieur

Les oreilles des enfants étant les plus sensibles, il est important de leur expliquer l'importance de les préserver au quotidien. Outre l'aménagement de votre intérieur, la prévention du bruit passe aussi par un changement d'habitudes.

 Il va de soi que mettre la musique à fort volume, même au cours d'une soirée entre amis, n'aide pas à préserver ses oreilles des nuisances sonores (et encore moins à se créer de bonnes relations de voisinage) ! Pensez à brider les lecteurs mp3 de vos enfants pour que le volume ne soit pas excessif. Mais sachez qu'une chaîne hi-fi à fond n'est pas moins nocive qu'un lecteur mp3 au volume maximum.

 Pensez à baisser le volume de votre télévision au fil de la soirée lorsque vous la regardez dans votre canapé car le volume sonore extérieur va diminuer et vous n'aurez plus besoin de maintenir le volume aussi fort. Si vous regardez un film d'action en plein milieu de la nuit, optez pour un casque dont le volume ne sera pas trop fort, mais qui laissera le sommeil de vos proches de plomb.

 Les portes qui claquent sans arrêt sont aussi une nuisance importante dans la vie quotidienne. On peut facilement perdre cette habitude en y prêtant attention ou en installant des petits tampons de mousse pour atténuer le bruit de la fermeture. D'ailleurs il en va de même pour vos chaussures : ne chaussez vos talons que lorsque vous êtes prête à sortir de chez vous.

 Enfin, sachez que les appareils ménagers ou les meubles fréquemment déplacés peuvent créer des vibrations bruyantes. Il est simple de limiter ces vibrations avec des plots antivibratoires ou des patins à placer sous les meubles et appareils.

Sommaire