10 réponses sur le traitement de la douleur Paracétamol, AINS, cortisone : comment ça marche ?

 

Voici deux médicaments que vous pouvez stocker dans votre armoire à pharmacie sans passer par l'ordonnance d'un médecin. Ils vous permettent de soulager la plupart des petites douleurs du quotidien telles que les maux de tête, de dents, les crampes abdominales... Il n'y a pas de règles particulières, il suffit de tester : soit ils seront suffisamment forts pour contrer cette douleur, soit ils ne le seront pas et il faudra trouver une autre option.

 Le paracétamol est très intéressant en ceci qu'il n'a pas d'effet secondaire particulier. Il est très couramment employé pour soigner, entre autres, les simples maux de têtes.

Attention toutefois à ne pas dépasser la dose maximale de 3 à 4 grammes par jour. Au-delà, le paracétamol peut être dangereux. Pour certaines doses plus importantes, il peut même s'avérer mortel, car il entraîne la destruction du foie.

 Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont, comme leur nom l'indique... Des anti-inflammatoires. Parmi les plus connus, que l'on trouve en vente libre chez le pharmacien, on compte l'ibuprofène et la très célèbre aspirine. Ils sont globalement utilisés pour soulager le même type de douleurs que le paracétamol. Il existe d'autres types d'AINS, plus forts, que le médecin peut prescrire pour les douleurs plus récalcitrantes.

Un des effets secondaires les plus connus et les plus désagréables de ces anti-inflammatoires sont les douleurs gastriques qu'ils peuvent provoquer. Il est conseillé de les prendre en milieu de repas et de ne jamais les avaler sans nourriture, mais cela ne suffit pas toujours à éviter les ennuis.

 La cortisone constitue un anti-inflammatoire décongestionnant très puissant. Elle est donc fort utile mais doit toutefois être utilisée avec précaution car elle entraîne une diminution des défenses immunitaires. En cure de quelques jours, ce n'est pas très grave mais au long cours, le patient doit souvent suivre un régime sans sel pour éviter tout œdème.  

 

Sommaire