10 réponses sur le traitement de la douleur C'est quoi les soins palliatifs ?

L'unité de soins palliatifs évoque dans l'imaginaire collectif une aile de l'hôpital où les gémissements de douleur envahissent le silence. Heureusement, on est aujourd'hui bien loin de cette image d'Epinal, même si ce service garde toute sa gravité. Il s'agit en réalité d'un lieu où, quand la médecine ne peut plus rien pour traiter les patients, elle va tout faire pour les soulager au maximum, afin que leur fin de vie soit la plus douce possible.

 Cela passe d'abord par le soulagement de la souffrance causée par la maladie elle-même. Il faut souvent utiliser des opiacés très puissants pour réussir à endiguer les douleurs provoquées par un cancer en phase terminale, par exemple.

Mais les soins palliatifs, on l'ignore souvent, ce sont aussi des soins "de confort", qui permettent à la personne de se sentir le mieux possible. Ils peuvent prendre diverses formes selon les besoins de la personne.

 Le soutien psychologique est souvent nécessaire et très présent dans ce type de service. Le patient peut exprimer ses craintes et ses angoisses ou tout simplement trouver une oreille attentive et professionnelle.

 Des soins liés aux "petits bobos" de l'hospitalisation et de l'alitement sont également prodigués : escarres, brûlures, douleurs liées aux effets secondaires du traitement... Tous ces petits tracas sont pris en compte et traités le mieux possible.

 D'autres types de soins, cosmétiques par exemple, peuvent être prodigués. Il n'y a rien de futile à vouloir garder une apparence agréable même dans les moments les plus difficiles. Au contraire, cela peut mettre le baume au cœur nécessaire pour profiter au maximum de ces instants.

"Le but n'est absolument pas de mettre les patients KO comme on peut parfois l'imaginer, au contraire, souligne Thierry Binoche. On fait en sorte qu'ils aient une fin de vie correcte. On les libère de l'angoisse des souffrances des dernières heures, on s'occupe d'eux jusqu'au bout. Cela procure un confort psychologique très important dans ces moments-là." Pour la personne concernée aussi bien que pour ses proches.

 

Sommaire