Diabète : le dépistage, un geste simple Diabétiques sans le savoir

etre diabétique, ça ne se voit pas et ça ne se sent pas, pendant plusieurs
Etre diabétique, ça ne se voit pas et ça ne se sent pas, pendant plusieurs années. © Goodshoot-Thinkstock

Aujourd'hui, en France, 600 000 personnes sont diabétiques de type 2 sans le savoir ! Et pour cause : cette pathologie qui ne donne aucun symptôme pendant plusieurs années a peu de chance d'être découverte, à moins de faire une prise de sang pour contrôler le taux de sucre, la glycémie.  

A en croire les résultats d'une récente enquête, les Français ne font pas suffisamment contrôler leur diabète : ils sont 44 % à ne pas se faire dépister et à ne jamais avoir cherché à savoir s'ils étaient atteints par cette maladie. De plus, seulement 29 % des plus de 40 ans estiment présenter un risque élevé de développer un diabète. Le Dr Fabrizio Andrelli*, diabétologue à la Pitié-Salpêtrière, souligne que "parmi les personnes à haut risque de diabète, présentant un taux de sucre dans le sang élevé à un moment de leur vie, 20 % d'entre elles ne consultent pas pour faire contrôler leur glycémie. Une vraie perte de chance d'être suivi à temps et de retarder l'évolution vers un diabète."

Une maladie lourde de conséquences

Le diabète de type 2, qui concerne 90 % des diabétiques, touche 3,4 millions de personnes et est responsable de 27 000 décès par an en France. C'est aussi la première cause de cécité, la première cause de dialyse et la première cause d'amputation non traumatique. De fait, lorsque le diabète est découvert, il n'est pas rare que des complications soient déjà présentes. Qui plus est, les prévisions sur le long terme sont assez pessimistes puisqu'on estime à 5 millions le nombre de personnes qui seront malades en 2020. Une hausse qui s'explique à la fois par le vieillissement de la population et par l'épidémie de l'obésité.

* Propos recueillis lors de la conférence de presse "Diabète : êtes-vous à risque ?", octobre 2010.

Sommaire