Vaccin contre la grippe : ce qu'il faut savoir Encore des idées reçues autour du vaccin contre la grippe

fièvre, toux... ces symptômes sont fréquents et pas forcément liés à la grippe.
Fièvre, toux... Ces symptômes sont fréquents et pas forcément liés à la grippe. © Warren Goldswain - Fotolia

Dans un contexte de baisse continue de vaccination contre la grippe, l'Assurance maladie lance cette année une campagne d'information. L'objectif : sensibiliser les personnes à risque sur la gravité potentielle de la grippe et la survenue de complications.

Le vaccin ne sert à rien, sinon on ne le referait pas chaque année

C'est faux. A la différence des bactéries, les virus mutent sans arrêt. C'est la raison pour laquelle on fabrique chaque année de nouveaux vaccins adaptés aux nouvelles formes de virus de la grippe.

Même vacciné, on peut attraper la grippe

Fièvre élevée, toux, courbatures, frissons... Ces symptômes sont fréquents et pas forcément liés à la grippe. Il peut s'agir d'une autre infection associée à de la fièvre, ce qui est courant en hiver. "La vraie grippe, c'est celle qui vous fusille, avec 40° et 41° de fièvre et vous cloue au lit une semaine", explique ainsi l'Assurance maladie.
Reste que le vaccin, même s'il ne protège pas à 100 % de la grippe, évite aux personnes les plus fragiles des complications graves, voire mortelles.

A savoir : la grippe peut entraîner de graves complications chez les personnes âgées ou atteintes de pathologies chroniques. Déjà fragilisées, la grippe peut aggraver leur état de santé. Par exemple, les personnes ayant eu un accident vasculaire cérébral sont plus vulnérables aux complications grippales, notamment sur le plan pulmonaire. Chez les diabétiques, la grippe augmente le taux de sucre dans le sang. Quant aux asthmatiques, ils risquent une aggravation de leurs symptômes.

En vidéo : symptômes et transmission de la grippe

J'ai été grippé à cause du vaccin lui-même

C'est faux : le vaccin est préparé à partir de virus tués, donc il ne peut pas donner la grippe. Ce qui est classique, comme avec tout vaccin, c'est une petite réaction (douleur et rougeur au point d'injection et/ou une légère fièvre). Mais ces symptômes disparaissent sous 24 h à 48 h et n'ont rien à voir avec les vrais symptômes grippaux. 

Si certaines fausses croyances persistent, celles-ci montrent que les connaissances des Français concernant la grippe et le vaccin se sont quand même sensiblement améliorées suite à la campagne d'information conduite pendant la saison hivernale 2013/2014.  

 Ainsi, 2/3 des Français sont conscients que le traitement par homéopathie n'est pas efficace contre la grippe. 

Près de 8 répondants sur 10 (79 %) savent que les antibiotiques ne permettent pas de soigner directement la grippe (ils étaient respectivement 56 % et 68 % avant la campagne). 

De plus, la majorité des répondants (81 %) considère qu'il est plus dangereux de contracter la grippe que de se faire vacciner (76 % avant la campagne). 

Sommaire