Profiter de la clim sans la subir ! Infections respiratoires, allergies : les principaux bobos

C'est l'été, il fait chaud (enfin, normalement), voire trop chaud peut-être... Le soleil brille, le ciel est bleu, vous êtes en tenue légère mais cela ne vous empêche pas de suffoquer...

Après avoir affronté les affres du métro aux heures de pointe, vous êtes plutôt content d'arriver au travail. Et pour cause : les locaux de votre entreprise, contrairement aux transports, sont climatisés ! C'est formidable la technologie vous
dites-vous. Oui mais, à bien y réfléchir, la clim, ça ne vous réussi pas vraiment. Entre le nez qui coule et les yeux irrités, c'est pas la joie. Et puis en plus, vous avez limite froid avec cette chemisette toute légère. Il fait 32°C à l'extérieur mais seulement 19°C dans votre bureau !  

Du coup, vous vous demandez si la clim est si bien que ça... Il est vrai qu'ellepeut être à l'origine de plusieurs pathologies, des plus bénignes aux plus graves :

 Les champignons, qui peuvent se développer dans les conduits et infecter les personnes.

 Les allergies, qui se trouvent accentuées par la clim car les allergènes ont tendance à se concentrer dans l'air recyclé.  

 Les affections ORL (nez qui coule, éternuements, etc.)

 Le syndrome des bâtiments malsains : il s'agit d'un ensemble de symptômes très divers (ORL, respiratoires, oculaires, cutanés, sensoriels, neuropsychiques...), qui disparaissent dès que la personne quitte le bâtiment en question.

 La légionellose : c'est la pathologie la plus grave, mais aussi la plus rare. Elle est provoquée par les légionelles, des bactéries qui aiment se développer dans les eaux stagnantes dont la température est comprise entre 25°C et 43°C. Elles prolifèrent dans les conduits de climatisation sales des tours réfrigérantes dont le système de refroidissement fonctionne à l'eau mais on la retrouve aussi dans les réseaux d'eau chaude sanitaire. La légionellose entraîne insuffisances respiratoires, fièvre et amaigrissement.

Sommaire