Opération moustiques Tropiques : jamais sans moustiquaire

Si vous partez pour des zones particulièrement riches en moustiques, munissez-vous aussi d'insecticides et de moustiquaires.

Les insecticides sont vendus sous différentes formes : vaporisateurs, serpentins, diffuseurs électriques avec tablettes, flacons liquides... Au contraire des répulsifs cutanés, les insecticides, tuent les moustiques. Ils sont très puissants mais ont un effet polluant. N'en abusez pas : un par pièce suffit. Si votre chambre est bien fermée, les insecticides électriques agissant rapidement, vous pourrez les débranchez au bout d'une heure.
Ils ne seront pas forcément utiles si votre chambre est climatisée. En effet, l'air frais de la climatisation a tendance à engourdir les moustiques, de quoi vous laisser dormir en paix...
Dans le cas contraire, vous pourrez prévoir la totale, à savoir insecticide d'intérieur et moustiquaire.

 Pour une protection maximale, imprégnez votre moustiquaire d'un insecticide (de préférence longue durée) que vous trouverez en pharmacie sous forme de kit d'imprégnation. Encore plus pratique, il existe même des moustiquaires déjà imprégnées. Dans un cas comme dans l'autre, elle vous assurera la meilleure protection pendant la nuit, période où le risque de piqûre est le plus important.

 Bordez bien la moustiquaire sous votre matelas et faites-la bien retomber jusqu'au sol. Amenez éventuellement des ficelles pour les fixer à votre convenance.

 Même si les insecticides imprégnés dans les moustiquaires restent efficaces de 6 mois à 2 ans et qu'ils résistent aux lavages successifs, veillez quand même à ne pas utiliser une vieille moustiquaire trouée ou abîmée !

 Et surtout pas de nuit à la belle étoile sans moustiquaire. Si vous dormez sous une tente, imprégnez la toile d'insecticide, longue durée également.

Sommaire