Opération moustiques Anti-moustiques : pas pour les enfants et les femmes enceintes

Des précautions d'emploi sont à respecter notamment chez l'enfant, la femme enceinte et la femme allaitante qui doivent appliquer scrupuleusement les mesures de protection contre les piqûres de moustiques.

N'oubliez pas que la plupart des produits anti-moustiques de synthèse ne sont pas adaptés à tous. Des précautions d'emploi sont à respecter notamment chez l'enfant, la femme enceinte et la femme allaitante qui doivent appliquer scrupuleusement les mesures de protection contre les piqûres de moustiques et veiller à ne pas dépasser la dose de répulsif recommandée. En cas de doute, n'hésitez pas à demander conseil auprès d'un médecin ou d'un pharmacien.

 Soyez attentif si vous avez de jeunes enfants. Pour les nouveau-nés et nourrissons de moins de trois mois, les produits répulsifs ne doivent pas être utilisés. L'emploi de moustiquaires de berceau, si possible imprégnées d'insecticides pyréthrinoïdes, est le seul moyen de protection efficace. Ces produits sont d'une grande sécurité d'emploi et de longue durée d'action. Certaines moustiquaires du commerce vendues déjà imprégnées ont des mailles larges et permettent ainsi une meilleure ventilation tout en garantissant la protection contre les moustiques du fait du traitement insecticide.

A savoir, dans les régions où sévissent les moustiques dangereux, le DEET est le seul qui soit recommandé pour les jeunes (sauf antécédents de convulsions) dès l'âge de 2 mois et à condition de ne pas dépasser certaines concentrations (30%) et de respecter les contre-indications et les précautions d'emploi. Le Conseil supérieur d'hygiène publique de France a en effet considéré que, devant le risque de contracter une maladie grave (Chikungunya, dengue, paludisme) et au vu des rares effets indésirables rapportés, aucun moyen de protection vis-à-vis des piqûres de moustiques ne doit être négligé pour les enfants de moins de 30 mois et que l'utilisation des répulsifs cutanés ne peut être totalement exclue. 

 Pour les femmes enceintes, les produits contenant de l'IR3535 ont été préférés à tout autre en raison de leur meilleur profil en terme d'innocuité dans cette catégorie de population. Les autres répulsifs ont été écartés par précaution car ne disposant pas d'études spécifiques chez la femme enceinte

Sources : Conseil supérieur d'hygiène publique, BEH du 12 juin 2007.

Autour du même sujet