Mon programme santé pour l'hiver Je fais le stock en mouchoirs

se moucher dans un mouchoir en papier, c'est éviter de transmettre ses microbes.
Se moucher dans un mouchoir en papier, c'est éviter de transmettre ses microbes. © DPix Center - Fotolia.com

Le froid, ce petit rhume qui traîne... Bref : vous avez tout le temps le nez qui coule. Pas besoin de vous le démontrer, le paquet de mouchoirs est le bienvenu dans votre sac !

Qui plus est, le mouchoir, comme le gel de lavage pour les mains, est une arme anti-microbes très efficace. Eh oui, pour être contaminé par un virus, il n'est pas nécessaire de toucher une personne contaminée. Il suffit simplement d'être proche d'elle quand elle éternue ou qu'elle tousse. Les virus se transmettent aussi via l'air. Si vous n'avez pas envie de salir votre nouveau pull en vous servant de votre manche pour vous couvrir la bouche quand vous toussez, utilisez simplement un mouchoir. De même, on n'éternue pas en se pinçant le nez ou, pire, en envoyant tous ses microbes autour de soi. Non, là aussi mieux vaut se couvrir le nez et la bouche avec un mouchoir en papier.

 A savoir : le mouchoir doit être de préférence en papier à usage unique. Après usage et en période hivernale, il doit être jeté dans une poubelle munie d'un sac poubelle doublé et, si possible, dotée d'un couvercle.

Toutefois, pour Stéphane Korsia-Meffre, rédacteur pour les guides Vidal, "il n'y a pas de contre-indication à utiliser un mouchoir en tissu, tant que vous en changez régulièrement ! Au contraire, il est à privilégier si vous avez la peau fragile : elle sera moins irritée par le contact du tissu que par celui du papier."

Sommaire