La fièvre dans tous ses états Faut-il ou non la traiter ?

Une consultation est nécessaire si la fièvre isolée (sans autres symptômes) dure plus de 3 jours ou si le malade est un nourrisson. Avant de traiter la fièvre, il faut avant tout chercher à traiter la cause de l'état fébrile (infection urinaire, grippe, etc.).

Si elle est supérieure à 38,5°C, la prise d'un médicament antipyrétique est tout à fait indiquée.

Par contre, si la fièvre n'est pas trop importante, il n'est pas nécessaire de chercher à tout prix à la faire baisser. Songez à vos défenses immunitaires qui s'activent pour votre bien-être, cela serait dommage de leur saper leur travail dans leur lutte contre la multiplication microbienne.

Heureusement qu'il existe des solutions pour que les malaises dus à la fièvre s'estompe et pour aider votre organisme à lutter efficacement contre les microbes.

 Se rafraichir : l'erreur consiste généralement à vouloir prendre un bain ou une douche froide pour rapidement faire baisser la température. Mais l'effet obtenu serait contraire à celui escompté : en réaction au froid, les mécanismes de régulation thermique, qui se trouvent donc au niveau de l'hypothalamus dans le cerveau, se mobiliseraient d'autant plus pour faire remonter la température. Hors, ce n'est pas ce que vous cherchez à faire... Ainsi, optez plutôt pour un bain tiède, qui de toute manière vous paraîtra froid, rassurez-vous...N'hésitez pas non plus à régulièrement passer une éponge imbibée d'eau tiède au niveau des aisselles, du visage, etc. Sur la nuque et le front, vous pouvez tout de même apposer un gant de toilette imbibé d'eau froide...

 Transpirer : aider le corps à lutter contre l'infection et à se débarrasser de la chaleur accumulée. Pour cela, les tisanes de fleurs de sureau ou de gingembre permettent d'obtenir de bons résultats.

Sommaire