Comment rester zen en voiture Petites méthodes de relaxation pour stress imminent

 

Les cours de yoga, vous y avez bien pensé mais vous n'avez jamais eu le temps de vous inscrire. Et c'est là, maintenant, tout de suite, alors que vous sentez le stress monter, que vous avez besoin d'un petit coup de pouce pour éviter, comme on dit familièrement, de "péter une durite", alors que ce malotru vient de vous faire une queue de poisson.

 "Le première chose à faire : prendre le contrôle de sa respiration, explique la coach Isabelle Henkens. Si on parvient à avoir une respiration posée, on ne se mettra pas en colère. Oxygéner le cerveau nous permet de garder le contrôle et de rester au maximum de notre potentiel pour conduire. Je recommande donc, quand on s'assoit au volant de sa voiture, de prendre une grande respiration et d'expirer trois fois doucement. C'est le B. A. ba."

Coincé dans les embouteillages, le truc de la respiration calme ne suffit plus ? La coach Henkens conseille alors de passer à de petits exercices de relaxation issus d'une méthode japonaise ancienne, le do in. Elle consiste à stimuler ou apaiser les voies de l'énergie par de petits auto-massages.

 Pour déstresser, fermez l'un de vos poings et pincez entre deux doigts de la main opposée le bout de chair plate entre le pouce et l'index. Recommencez plusieurs fois d'affilée régulièrement. Et réitérez avec l'autre main, tant que vous y êtes !

 Si vous êtes fatigué plutôt qu'énervé, choisissez plutôt l'option suivante : écartez vos doigts et remontez vos mains de chaque côté du nez, en passant bien dans le cuir chevelu, qui contient beaucoup de terminaisons nerveuses.

Vous pouvez ensuite redescendre sur la nuque en croisant les doigts, ce qui va vous permettre de la masser. Cela doit vous procurer un regain d'énergie ainsi qu'une sensation de détente.

 Vous sentez que l'envie d'exploser monte petit à petit ? Montez vos épaules pour les coller à vos oreilles pendant 5 secondes, puis relâchez brusquement. Répétez le mouvement 5 fois.

Normalement, avec tout cet arsenal, vous devriez réussir à gérer le stress généré par le conducteur mal embouché qui vient de vous faire une queue de poisson ou par le traditionnel embouteillage du dimanche soir.

Ah oui, ça tombe sous le sens, mais précisons-le tout de même : pour faire ce type de geste, il convient évidemment que le véhicule soit à l'arrêt, dans un endroit sécurisé !

 

Sommaire