5 conseils pour les grandes balades d'été Qui veut aller loin... Ménage ses pieds

A raison de plusieurs dizaines de kilomètres par jour, parfois pendant plusieurs semaines, vos pieds sont mis à rude épreuve. La moindre des choses, si vous voulez vivre vos vacances en tout sérénité, c'est donc de leur offrir des chaussures de marche dignes de ce nom.

 

  Entre esthétique et pratique, votre cœur balance ? Il n'y a pas d'hésitation à avoir : le confort et la sécurité doivent primer ! Quelques conseils pour bien les choisir :

- Ne lésinez pas sur la dépense, choisissez de vraies chaussures de randonnée et non de simples souliers de sport. Préférez les magasins spécialisés en sports outdoor, où les vendeurs sauront vous conseiller.

- Vous hésitez sur la pointure ? Vérifiez en appuyant au bout de la chaussure que vous ne sentez pas vos doigts de pied. Trop petites, vos chaussures pourraient créer des blessures, d'autant que vos pieds vont gonfler au fil de la journée.

- Veillez tout de même à ne pas prendre une ou deux pointures au-dessus parce que là, c'est la foulure ou l'entorse assurées. Vérifiez tout particulièrement que votre cheville est bien maintenue dans la chaussure. En revanche, pensez à les essayer avec une grosse paire de chaussette, celle que vous porterez pour marcher. Vous aurez sans doute le pied plus grand que dans vos petites ballerines d'été...

- La semelle doit, vous vous en doutez, être munie de bons crampons antidérapants, histoire d'éviter les dérapages incontrôlés.

- Portez vos chaussures quelques jours avant le départ pour les "faire à vos pieds" et vérifier qu'elles sont bien confortables sur le long terme.

 
Des semelles

  Une fois la difficile étape des chaussures franchie, il va falloir vous attarder sur les chaussettes. Hé oui, ce n'est pas très esthétique mais totalement inévitable pour ne pas se retrouver avec des ampoules dès le premier soir. Choisissez de préférence des chaussettes épaisses, si possible en laine. C'est chaud, certes, mais c'est le meilleur moyen de protéger vos pieds de l'inconfort. Proscrivez les chaussettes synthétiques, sinon vous risquez l'asphyxie au moment de les retirer.

  Certains d'entre vous ont peut-être des pieds dont la voûte plantaire ou la forme (allongée, carrée, etc.) nécessitent le port de semelles. Même chose pour ceux qui souffriraient du fameux syndrome des "jambes tordues". Si vous avez assez souvent mal au dos ou aux pieds, demandez à votre médecin traitant de vous envoyer consulter un podologue. Ce dernier pourra vous prescrire les semelles nécessaires. Un détail : n'oubliez pas d'emmener vos semelles pour essayer les chaussures de randonnée avant de les acheter...

  Toutes ces précautions ne suffisent pas toujours à éviter ampoules et autres petits tracas bénins, mais qui peuvent considérablement ralentir votre progression. Si malgré vos souliers de compétition et les chaussettes de grand-mère des cloques se sont formées, il va falloir soigner au plus vite. La recette de nos ancêtres est fort simple et très efficace : elle consiste à percer l'ampoule avec une aiguille (stérile) à laquelle est fixé un fil. Enfilez ainsi le fil dans le trou, afin que la peau ne puisse pas se reformer, créant ainsi une nouvelle cloque. Au moment de percer, videz bien tout le liquide (la lymphe) contenu dans l'ampoule, puis désinfectez. Laissez la peau sur la plaie, afin de la protéger. Pour éviter les frottements douloureux, vous pouvez poser un pansement sur la petite blessure. Il en existe aujourd'hui, spécialement prévus à cet effet.

 
 Le soir, il se pourrait bien qu'entre la chaleur et la marche, vos pieds aient gonflé ou qu'ils soient, tout simplement, douloureux. Offrez-leur un bon petit bain, ils apprécieront ! Optez plutôt pour l'eau fraîche, histoire de raviver la circulation veineuse et lymphatique. Ainsi, le lendemain, ils seront frais et dispos pour une nouvelle journée de randonnée. 

Sommaire