Joël Paquereau : "Pour bien dormir, il faut un rythme régulier" "La prise de médicaments n'est généralement pas nécessaire"

pr joël paquereau.
Pr Joël Paquereau. © L'Internaute Magazine/ Laurène Favier

Ma fille de 14 ans est très anxieuse et dort très mal. A partir de quel âge peut-on avoir recours aux somnifères ?

Il n'est pas recommandé de donner des somnifères en l'absence d'une visite auprès de son médecin traitant. L'adolescence est une période difficile pour le sommeil et les ados ont des comportements souvent néfastes pour une bonne qualité de sommeil : coucher très tardif et activité "éveillante" dans la chambre avec de la lumière et de la musique souvent fortes. Il téléphone souvent aussi à des camarades et peut jouer sur internet alors que les parents le pensent endormi.

En cas de difficultés majeures, il faut d'abord analyser le comportement dans la journée et le soir et le retentissement sur les performances scolaires. Il n'y a donc pas de nécessité de donner des somnifères dans un premier temps et très rarement dans un second temps. Il s'agit le plus souvent d'un problème de comportement par rapport au sommeil.

Est-ce qu'un léger antalgique peut aider à s'endormir ?

La prise de "médicaments" pour s'endormir n'est pas nécessaire sauf exception et sera prescrit par le médecin. La prise d'un antalgique peut constituer une "aide psychologique" comme un rituel avant l'endormissement. De nombreuses personnes ont avant de s'endormir des petites habitudes et c'est souvent recommandé par les médecins. En revanche il est préférable de remplacer l'antalgique par un autre rituel par exemple une tisane ou autre. L'antalgique n'a pas d'effet propre sur le sommeil en dehors de ce rituel.

Comment se débarrasser des anxiolytiques après une période longue de consommation ?

Les anxiolytiques sont souvent donnés pour les troubles du sommeil pour diminuer cette phase d'anxiété le soir qui peut survenir et empêcher de s'endormir. La recommandation est de 3 semaines au maximum. Donc la prise chronique d'anxiolytiques pour "gérer" le sommeil n'est pas utile.

Beaucoup de personne en prennent depuis plusieurs années. Pour les arrêter, il faut le faire avec les conseils d'un médecin et de la manière extrêmement progressive sur plusieurs semaines ou mois en diminuant très progressivement la dose. Souvent on remplace la prise de ce médicament par des plantes ou d'autres substances sans effet anxiolytique propre. Il ne faut jamais arrêter brutalement ces médicaments car l'insomnie revient très rapidement (on parle d'effet rebond) et pourrait conduire dans un second temps à augmenter les doses ou à prendre des médicaments inadaptés.

Sommaire