Joël Paquereau : "Pour bien dormir, il faut un rythme régulier" De l'art de la sieste

Ceux qui s'endorment dans n'importe quelles conditions (assis, etc.) ont-ils une technique particulière ?

Il existe effectivement des personnes qui s'endorment un peu n'importe où. La plupart sont en fait en privation chronique de sommeil, de manière involontaire, et dès qu'elles en ont l'occasion, elles dorment, ou plutôt le sommeil apparaît car c'est une nécessité biologique.

Il existe également un très petit pourcentage de personnes qui peuvent s'endormir facilement "à volonté" et ceci sans privation de sommeil. Enfin il existe des maladies qui se traduisent par une sensation et un besoin de sommeil au cours de la journée alors qu'il n'y pas de privation de sommeil. Dans ce dernier cas il faut consulter.

Comment récupérer après une nuit très courte (fêtes) ? Faut-il faire une sieste ou non ?

Oui il est possible de faire une sieste pour "récupérer" mais cette sieste sera faite en début d'après-midi. Pas le soir car cela risque de gêner l'endormissement la nuit suivante. Si la nuit s'est soldée par une nuit de sommeil de 4 heures environ, une sieste de 1 h 30 est acceptable. Mais si la nuit est plus longue alors il faut simplement une sieste courte de moins de 20 minutes, juste pour récupérer. La récupération réelle se fera la nuit suivante. Attention : si on doit prendre le volant et si la nuit a été très courte, il faut être certain de ne pas avoir une somnolence avant de conduire. Si le sommeil vient au volant, on s'arrête et on se repose 5 à 10 minutes avant de repartir.

Sommaire