Ce qu'il faut savoir sur la hernie inguinale Quels sont les traitements de la hernie inguinale ?

La hernie inguinale se manifeste par la sortie d'une partie de l'intestin à travers une ouverture de la paroi abdominale. Il existe différents traitements : le port d'une orthèse ou les traitements chirurgicaux qui sont les plus fréquents.

Quelle est l'utilité de porter une orthèse ?

Pour contenir le sac péritonéal dans la cavité abdominale, une orthèse peut être prescrite. Les inconvénients sont toutefois importants. Elle peut en effet tout de même glisser lorsque la personne fait un mouvement de la cuisse, et cela que l'orthèse soit plaquée, faite sur mesure et même serrée très fortement. La survenue d'un étranglement herniaire ne peut donc pas être pas empêchée.

Quel traitement chirurgical choisir ?

un traitement chirurgical est recommandé lorsque la hernie devient trop
Un traitement chirurgical est recommandé lorsque la hernie devient trop volumineuse. © auremar - Fotolia

Lorsque la hernie devient trop volumineuse, le traitement chirurgical est recommandé. Il en existe deux : la technique de Shouldice et l'insertion par différentes voies d'une prothèse. Le choix se fait en fonction de la taille de la hernie, de sa localisation et de l'état de santé du malade.

Qu'est-ce que la technique de Shouldice ?

Il s'agit de la méthode la plus classique. Une incision inguinale est pratiquée pour rapprocher les tissus du patient. Cela permet de réduire le sac herniaire et de restaurer l'aspect de trajet en chicane du canal inguinal. Cette technique nécessite que les tissus du patient soient d'assez bonne qualité. Elle peut être réalisée sous anesthésie locale, en ambulatoire et ne pas comporter d'implantation de corps étranger, ce qui lui confère un gros avantage. Cette technique est peu coûteuse et impose le repos du patient pendant trois semaines. Le taux de récidive est inférieur à 2 %.

Qu'est-ce que la chirurgie avec insertion de prothèse ?

L'insertion d'une prothèse par voie inguinale, médiane, coelioscopique prépéritonéale ou transpéritonéale est une autre technique. Elle se place le plus souvent devant le muscle mais peut également se placer derrière. C'est en fait un filet qui va contenir les organes et empêcher que la hernie ne se reforme. La prothèse est plus ou moins large en fonction de la taille de la hernie. Même si sa pose devrait diminuer le risque de récidive, la prothèse peut être mal fixée et migrée. Il est également possible que la prothèse induise des douleurs et s'infecte imposant alors son retrait.

Sommaire