Bien dormir en 10 étapes Etape 1 : se coucher à la même heure

attention, si vous vous couchez trop tard, votre réveil ne vous mettra pas de
Attention, si vous vous couchez trop tard, votre réveil ne vous mettra pas de bonne humeur. © Lev Dolgatsjov - Fotolia

Si les Français dorment en moyenne 7h08 par nuit en semaine et 8h10 le week-end*, il y aura toujours les lève-tôt et les couche-tard. Les besoins et les rythmes varient en effet d'une personne à l'autre.

Certains petits dormeurs se contentent de 6h de sommeil alors que les "gros dormeurs" ont besoin de 9 à 10 heures de sommeil pour se sentir reposés. La durée idéale d'une nuit est celle qui permet de se sentir reposé et d'avoir un bon fonctionnement dans la journée. La période des vacances permet d'apprécier facilement ses besoins.Et ce qu'il faut garder en tête, surtout lorsqu'on a un sommeil fragile ou que l'on est victime d'insomnies, c'est de conserver un même rythme chaque nuit. Concrètement, il s'agit de se coucher et de se lever à des heures fixes.

Cette synchronisation du rythme veille-sommeil contribue à retrouver un cycle de sommeil régulier. Evidemment, vous pouvez faire une exception de temps en temps. Si vous vous couchez beaucoup plus tard, pas d'inquiétude, votre horloge biologique s'adaptera et remettra d'elle-même les pendules à l'heure ! En revanche, si cela se prolonge sur plusieurs jours, votre organisme ne s'y retrouvera pas.

Calculez votre heure de coucher

Si vous connaissez grosso modo votre besoin en heures de sommeil, vous pouvez facilement calculer votre heure de coucher idéale. Pour cela, partez de votre heure de lever et reculez par phases de 1h30 (c'est le temps d'un cycle de sommeil) jusqu'à obtenir le total de votre besoin en sommeil.

Par exemple, vous vous levez tous les matins à 7h00 et vous avez besoin de 7h30 de sommeil. Vous allez donc vous coucher à 23h30. C'est très important, car si vous vous couchez à 23h, vous allez vous réveiller en milieu de cycle et aurez plus de mal à vous lever.

*Source : enquête "Sommeil et environnement", INSV, mars 2013.

Lire aussi

 

Sommaire