Comment soigner une bosse

La plupart du temps bénignes, les bosses, ecchymoses et autres contusions n'en sont pas moins douloureuses et inesthétiques. Vous pouvez limiter les dégâts facilement grâce à quelques soins effectués le plus tôt possible.

Vous avez peut-être des bambins un peu intrépides dans votre entourage ? Ou alors vous êtes tout simplement maladroit et vous vous cognez souvent au coin de la table ou dans la corbeille à papier du bureau ? A moins que vous ne soyez le malchanceux qui se prend souvent des portes ! Quoi qu'il en soit, la bosse est un accident bien vite arrivé.

En fait, sous la pression du coup, des petits vaisseaux sanguins situés juste sous la peau éclatent et se répandent. C'est ce qui provoque un léger gonflement coloré, dû au sang qui s'accumule à l'endroit du coup reçu. Dans le cas de la bosse, cette coloration est accompagnée d'un œdème plus ou moins prononcé. La plupart du temps, bosses et bleus en tous genres peuvent tout à fait être soignés chez vous, par vos propres soins.

  Commencez par appliquer quelque chose de froid sur la blessure. Le but est à la fois de réduire la douleur provoquée par le choc ainsi que le gonflement. Vous pouvez opter, au choix, pour un gant ou une éponge imbibés d'eau glacée. Vous pouvez également envelopper des glaçons dans un linge ou un plastique, que vous poserez ensuite sur l'ecchymose.

Attention, deux précautions à prendre tout de même :

- Ne posez jamais directement les glaçons sur la peau : vous risqueriez de la brûler. Ce n'est pas vraiment la peine d'en rajouter !

- N'appliquez pas la glace trop longtemps : maximum 20 minutes, puis 20 minutes de pause, puis recommencez.

Une variante chez les sportifs : le spray réfrigérant. Le principe est le même : on exploite les vertus du froid.

  Si c'est un membre qui s'est pris un coup, vous pouvez utiliser un pansement compressif. Comme son nom l'indique, il consiste à comprimer la blessure pour éviter un gonflement excessif. Attention, il ne faut pas le laisser plus de dix minutes. Demandez conseil à un professionnel avant de vous y essayer.

  Le remède miracle, c'est l'arnica. L'arnica est une fleur des montagnes qui possède de nombreuses vertus : elle a à la fois des vertus antalgiques, anti-inflammatoires, cicatrisantes et circulatoires. C'est pourquoi elle est particulièrement efficace pour soigner les contusions. L'arnica peut s'utiliser en crème ou en gel, par exemple. Attention, cette plante est en revanche toxique si elle est ingérée (à moins qu'il ne s'agisse d'un remède homéopathique). Il ne faut pas non plus l'appliquer sur une plaie ouverte.

  Pour soulager la douleur qui va souvent avec le coup reçu, vous pouvez prendre des antalgiques par voie orale. Attention toutefois : évitez l'aspirine, qui possède aussi des propriétés anticoagulantes et pourrait ainsi empêcher l'hémorragie de s'arrêter.

Quelques précautions s'imposent tout de même après avoir reçu un choc. Au moindre doute, vous devez consulter un médecin, notamment si :

- Le coup a été porté à la tête.

- Le coup a été porté sur une zone sensible (œil, etc.).

- La victime a perdu conscience, même quelques secondes.

- La douleur ne disparaît pas au bout de quelques jours.

- Au moindre signe qui vous semble anormal.

Autour du même sujet