Analyse bactériologique des sécrétions génitales

Le prélèvement des sécrétions génitales est effectué avant un traitement antibiotique. Il est effectué à l'aide d'un ou de plusieurs écouvillons au niveau de l'endocol principalement.

Analyse bactériologique des sécrétions génitales
© JPC_PROD_Fotolia

Pourquoi effectuer une analyse bactériologique des sécrétions génitales ?

Cet examen est effectué très couramment dès que la femme ressent une gêne au niveau de la vulve (irritations, inflammations...) ou des pertes d'une abondance et d'une consistance inhabituelle.

L'analyse permet de détecter et d'identifier des bactéries responsables d'infections génitales ainsi que des maladies sexuellement transmissibles.

Quelles sont les valeurs normales d'une analyse bactériologique des sécrétions génitales ?

L'examen microscopique de la flore est le plus souvent suivi de la culture à la recherche des germes banaux. Ces analyses sont complétées par un antibiogramme dans certains cas.

La flore vaginale est un milieu fragile au pH neutre, avec une présence de bactéries "inoffensives". Dès qu'il y a une infection, cet équilibre est rompu par la prolifération d'agents pathogènes et selon les germes, permet de poser le diagnostic de mycose, de vaginose bactérienne ou encore d'endocervicite.

Les résultats peuvent varier selon la technique utilisée par le laboratoire. 

Pour en savoir plus sur l'analyse bactériologique des sécrétions génitales, consultez la fiche sur santé-médecine.