3000 cas de rougeole en mars sur le territoire français

La rougeole connait une véritable recrudescence, notamment depuis le début de l'année, révèlent nos confrères du Figaro, qui se sont procuré des estimations de l'Institut national de veille sanitaire.

3000 cas de rougeole en mars sur le territoire français
© michaeljung - Fotolia

Ainsi, pas moins de 3 000 cas ont été déclarés aux autorités sanitaires pour le seul mois de mars, contre 3 750 en janvier février et 5 000 pour toute l'année 2010. Des chiffres qui, par ailleurs, seraient largement sous-estimés, du fait des nombreuses non-déclarations de la part des médecins.

Plus inquiétant encore : le nombre de cas décelés chez les enfants de moins d'un an a été multiplié par 4 entre 2009 et 2010. Logique puisque la vaccination n'intervient qu'à partir de 9 ou 12 mois.

L'ennui, c'est que cette recrudescence risque d'avoir des conséquences plus graves que la simple rougeole : des complications telles que la fatale encéphalite pourraient également faire leur retour, alors qu'elles avaient disparu.

Les autorités sanitaires attribuent cette recrudescence à un certain laisser-aller dans les vaccinations : 85% des personnes qui contractent la rougeole ne sont pas vaccinées. Rappelons que la vaccination ROR (rougeole, oreillons, rubéole) se fait en deux temps : une première injection à 12 mois (9 lorsque l'enfant séjour en collectivité) et une seconde avec au moins un mois d'intervalle. Cette vaccination est recommandée depuis 1983.

Rappelons que la rougeole se caractérise par une fièvre, accompagnée de toux et de signes de rhinite, bientôt suivis d'une éruption cutanée typique, parfois jusque dans la bouche. Cette maladie est particulièrement contagieuse.