Épidémie de rougeole à Bordeaux : la vaccination insuffisante

Depuis novembre, le CHU de Bordeaux a enregistré 77 cas de rougeole, dont 12 ont été pris en charge aux urgences ces dernières semaines. L'agence régionale de santé estime que la couverture vaccinale est insuffisante.

Épidémie de rougeole à Bordeaux : la vaccination insuffisante
© 123rf-Antonio Diaz

C'est pour éviter les épidémies de ce type qu'Agnès Buzyn a décidé d'étendre la vaccination obligatoire à onze vaccins (au lieu de trois) chez les bébés nés à partir du 1er janvier 2018. Alors que la vaccination contre la rougeole était jusqu'alors recommandée, la couverture vaccinale reste insuffisante en France, et particulièrement à Bordeaux (en Gironde). En effet, 77 cas ont été recensés depuis le début du mois de novembre, et 12 ont été hospitalisés ces dernières semaines. Le CHU de Bordeaux est donc passé en alerte épidémie tant la maladie est contagieuse. Il s'agit d'ailleurs d'une des affections respiratoires les plus contagieuses, pouvant entraîner de graves complications. "Elle peut s'étendre rapidement puisqu'une personne contaminée par la rougeole peut infecter entre 15 et 20 personnes", précise l'Agence régionale de santé (ARS). La rougeole se transmet par la toux, les éternuements, des postillons et s'accompagne d'éruptions cutanées et de fièvre. 

Comment prévenir la rougeole ? L'Agence régionale de la santé rappelle que la couverture vaccinale contre la rougeole est essentielle pour protéger la population. Elle doit atteindre au moins 95 % pour les deux doses du vaccin, ce qui est loin d'être le cas, puisqu'elle était de 79% en 2015 selon les chiffres de Santé Publique France. D'autant que "l'épidémie touche particulièrement les jeunes adultes et les enfants". L'ARS rappelle donc "l'importance de se faire vacciner pour stopper l'épidémie et éviter des complications neurologiques graves, voire des décès". 

Lire aussi