Troubles du sommeil : notre expert répond à vos questions !

Les troubles du sommeil concernent une personne sur trois en France. Pourtant des solutions simples et naturelles existent… Le docteur Marc Beck, médecin homéopathe et phytothérapeute spécialiste des questions liées au sommeil répond à vos questions.

Troubles du sommeil : notre expert répond à vos questions !
© baranq / 123RF

La question de Marine, 29 ans :

Depuis 3 mois, je me réveille chaque nuit une heure ou deux après m'être endormie… Je ne fais pas particulièrement de cauchemars et je ne suis pas en panique pendant ces réveils nocturnes. Mais j'ai la sensation que mon cerveau ne parvient pas à s'endormir vraiment… Je viens de changer de travail et je me sens un peu anxieuse, mais mon corps n'avait jamais réagit au stress par des problèmes de sommeil… Comment faire de vraies nuits de sommeil sans passer par un traitement médicamenteux ?

--> Réponse du Dr. Marc Beck :

Devant un problème de sommeil lié à un terrain anxieux (votre nouveau travail en l'occurrence…), il est tout à fait envisageable que cela entraîne chez vous des perturbations de sommeil. La production de cortisol liée à votre stress va faire baisser les neuro-médiateurs et jouer sur votre moral ainsi que sur la production de mélatonine qui occasionne ces problèmes de sommeil !

Pour une action efficace, il faut prendre en charge votre anxiété durant la journée avec une association de plantes. Pensez à la rhodiole qui permet de mieux gérer le stress en maintenant le cortisol à des doses physiologiques, plus une plante associée en fonction du type exact d'appréhension que vous avez : aubépine (palpitations), mélisse (crampes ou brûlures d'estomac) ou encore passiflore (colite).

Au moment du coucher, il sera intéressant de se pencher sur des plantes comme la valériane ou l'eschscholtzia, qui diminuent les réveils nocturnes et favorisent une durée de nuit plus longue. Demandez à votre pharmacien de vous conseiller sur la plante adéquate en fonction de votre type de stress. Toutefois, si votre trouble est fort, je vous conseille de consulter votre médecin pour trouver ensemble la meilleure solution.

La question d'Evelyne, 36 ans :

Mon grand-père et mon père étaient boulangers et se levaient très tôt pour travailler. Pour ma part, j'ai des horaires de travail classiques et pourtant, depuis toujours, je me réveille les yeux grands ouverts, aux alentours de trois heures du matin et il m'est bien difficile de me rendormir… Que faire ?

--> Réponse du Dr. Marc Beck :

Je pense qu'il s 'agit principalement d'un souci de chronotype de sommeil… Votre grand-père et votre père avaient un rythme de sommeil (coucher tôt, lever tôt) adapté à leur travail de boulanger. Dans votre cas, il ne semble pas s'agir d'un problème de santé, mais d'un rythme de vie en inadéquation avec vos horaires de coucher. Vous allez devoir jouer sur cette avance de phase (coucher rot, lever tôt) ! Pour cela, il va falloir modifier le moment de votre sécrétion de mélatonine (responsable de l'endormissement) le soir.

Deux méthodes sont à essayer :

- En prenant de la mélatonine le matin, on va retarder sa sécrétion le soir et vous permettre un endormissement retardé, un réveil plus tardif

- En parallèle, vous pouvez opter pour une plante à base de guarana. Quand on le prend, le cerveau perçoit moins le taux d'adénosine et on ressent moins le besoin de sommeil. Cela vous aidera notamment à veiller plus tard et à tenir une nuit complète, sans réveil précoce.

La question de Valérie, 32 ans :

Je suis freelance et travaille beaucoup sur écran, et ce, jusque tard le soir. Je mets toujours une bonne heure et demie à trouver le sommeil…

--> Réponse du Dr. Marc Beck :

Votre ordinateur émet une lumière bleue qui, malheureusement, bloque la sécrétion de mélatonine et vous empêche de vous endormir rapidement. Sachez qu'il est tout à fait possible de la neutraliser par des écrans spéciaux collés sur son ordinateur ou par des programmes qui empêchent d'émettre cette lumière. Qui plus est, je vous conseille de vous tourner vers votre ophtalmologiste qui peut vous faire des lunettes adaptées.

Côté plantes, n'hésitez pas à vous tourner vers le safran qui a un rôle protecteur de l'œil et sur le stress. Cela peut également être associé à la prise de vitamines pour lutter contre la fatigue oculaire.

Faites également en sorte de vous déconnecter vraiment au moment du coucher : pas de téléphone portable dans la chambre, l'écran de votre réveil doit être rouge et non bleu, et voyant de la télévision doit être éteint. Ce n'est pas la couleur en soi qui provoque des problèmes d'endormissement, mais l'énergie émise par cette couleur. Avec le bleu, votre sommeil ne sera pas réparateur… Et cela peut occasionner des petits soucis de concentration et de fatigue le lendemain ! 

La question de Marie, 27 ans :

Je suis en train de traverser une période de vie compliquée, avec des moments dépressifs. Je m'endors très tardivement dans la nuit et je me réveille tard le matin, très fatiguée… Mon rythme est complètement bousculé et je n'arrive pas à trouver le bon pour retrouver un peu d'énergie dans la journée. Que faire ?

--> Réponse du Dr. Marc Beck :

Tout d'abord, votre état dépressif crée un retard de phase (coucher tard, lever tard )… C'est la correction de ce retard de phase qui va vous aider à retrouver de l'énergie et le moral ! Pour cela faites en sorte de vous  de vous lever un quart d'heure plus tôt que l'heure à laquelle vous vous réveilliez quand vous étiez en forme. Cela va créer une "dette de sommeil" et améliorera l'endormissement et la qualité de vos nuits.

En complément, lancez-vous dans des activités physiques, notamment le matin, pour vous mettre en condition, même si cela peut paraître difficile au début...

Pour les plantes, vous pouvez vous tourner vers le millepertuis (sous prescription médicale) qui a des vertus antidépressives, le griffonia (pour le sentiment d'irritabilité) ou encore le mucuna (en cas de burn-out ou de sentiment de dévalorisation). En journée, pensez au magnésium pour doper votre moral ! Et si votre dépression est associée à de l'anxiété, prenez de la melisse ou encore de la passiflore. Enfin, le soir, la valériane vous aidera à lutter contre l'anxiété et favorisera votre sommeil.

A lire aussi :