Homéopathie : un rapport dénonce son inefficacité

Dans un rapport rendu public le 20 septembre, le Conseil scientifique des Académies des Sciences Européennes (Easac) dénonce l'inefficacité des traitements homéopathiques et appelle à la fin de son remboursement.

Homéopathie : un rapport dénonce son inefficacité
©  spectral / 123RF

Le 20 septembre dernier, les experts du Conseil scientifique des Académies des Sciences Européennes ont remis un rapport qui conclut à "l'absence de preuve solide" concernant l'efficacité de l'homéopathie. Dans un communiqué de presse diffusé le 29 septembre, les auteurs assurent qu'il n'existe "pour aucune maladie, aucune preuve, scientifiquement établie et reproductible, de l'efficacité des produits homéopathiques". Aussi, les spécialistes demandent la fin du remboursement de ces traitements "à moins que démonstration n'ait été faite, par des tests rigoureux, qu'ils étaient efficaces et sans danger". Depuis 1960, en France, les traitements homéopathiques sont remboursés à hauteur de 30 % en raison d'une "tradition homéopathique".

L'homéopathie, dangereuse ?

L'autre problématique soulevée par l'enquête est celle de la "dangerosité" des ces produits délivrés par certains médecins. Si jusqu'alors on pensait l'homéopathie dépourvue de toutes conséquences néfastes pour la santé, il semblerait, selon les auteurs du rapport, que ces traitements puissent retarder la consultation d'un professionnel de santé ou encore dissuaderaient le patient de rechercher des soins médicaux appropriés. Cela aurait notamment pour conséquence de fragiliser la relation de confiance entre la communauté scientifique et les patients.

Les membres du conseil insistent ainsi sur l'importance de laisser au malade le choix de son traitement tout en l'informant correctement sur l'effet "placebo" de l'homéopathie. Ils invitent également les décideurs de l'Union européenne à adopter une approche fondée sur des preuves pour évaluer les prétentions relatives à l'homéopathie. Des recommandations qui risquent d'être fraîchement accueillies par les Français... En effet, selon un récent sondage Ipsos, 73 % d'entre eux feraient plus confiance aux traitements homéopathiques qu'aux vaccins.

A lire aussi :