Automédication : comment les Français se soignent-il en 2017 ?

Nous avons tous vécu cette situation où la douleur apparaît sans prévenir : à la maison, au bureau ou chez des amis. Que faire lorsque le mal de tête se transforme en migraine et la douleur lombaire en véritable souffrance ? Une étude fait le point sur les habitudes de santé des Français en 2017.

Automédication : comment les Français se soignent-il en 2017 ?
© Shutterstock - megaflopp

Comment les Français réagissent-ils face à la douleur ? Comment se soignent-ils et vers qui se tournent-ils ? L'étude GPI by GSK (septembre 2017) dévoile les réflexes et les habitudes des Français pour se soigner. Menée auprès de 19 000 personnes âgées de plus de 18 ans et réparties dans 32 pays, cette étude montre également le rôle essentiel joué par les médecins et les pharmaciens.

Cibler et diagnostiquer la douleur

Les Français attendent avant d'agir sur leur douleur. Tel est le premier constat des chercheurs de l'étude GPI by GSK. Avec seulement un tiers des Français qui agit immédiatement sur sa douleur corporelle, et deux tiers sur ses maux de tête, le réflexe d'attente est encore très présent en France. 

Concernant l'étape essentielle de la compréhension et du ciblage de la zone douloureuse, l'étude dévoile des données intéressantes : 93% des Français pensent savoir d'où provient leur douleur corporelle, et 80% l'origine de leurs maux de tête. Ils sont dès lors 43% à réaliser leur propre diagnostic, et par conséquent leur propre médication, lorsqu'ils souffrent d'une douleur au corps. Ce chiffre atteint même 60% lorsqu'il s'agit de maux de tête. Ces données chiffrées de l'auto diagnostic sont bien en-deçà de la moyenne mondiale, respectivement fixée à 51% et 68%.

Le rôle prépondérant des médecins

Avec un auto-diagnostic si faible, il n'est pas étonnant de retrouver la France dans le Top 10 des pays où les personnes consultent le plus leur médecin. 44% ont, en effet, tendance à consulter un professionnel de santé pour une douleur corporelle, et 29% pour des maux de tête. Par voie de conséquence, 94% de la population française fait confiance aux diagnostics des médecins et 86% aux avis des pharmaciens.

La guérison et les médicaments prescrits

Comme le souligne cette étude mondiale, le traitement en France passe fortement par une prise de médicaments prescrits ; ils sont ainsi pris dans 43% des cas pour soigner une douleur ressentie dans le corps. Toutefois, les chercheurs soulèvent un autre point intéressant : bien que les Français aient tendance à consulter leur médecin et à se soigner avec des médicaments prescrits, 28% des personnes interrogées en France sont véritablement au courant des potentiels risques et des effets secondaires de leur médication.

Retour à l'accueil du dossier Spécial douleur