10 postures à éviter au bureau

Les mauvaises postures au bureau, notamment lorsque nous travaillons sur écran, sont sources de mal de dos et de troubles musculo-squelettiques (TMS). Découvrez quelles sont les postures à bannir !

Nous passons beaucoup de temps assis dans nos bureaux. Cette position assise prolongée est responsable de nombreux méfaits : étirements, crampes musculaires, dégradation prématurée des disques de la colonne vertébrale... La position de travail sur écran est particulièrement à risque car elle  impose une posture statique et des gestes répétitifs.  Les deux sont à l'origine de troubles musculo-squelettiques.

Les TMS sont des maladies qui touchent les articulations, les muscles et les tendons. Exemples de TMS : tendinite, syndrome du canal carpien, épicondylite…Ces troubles peuvent entraîner gêne fonctionnelle et douleurs. Les TMS sont la première maladie professionnelle reconnue en France. Dans les pays industrialisés, près d'un tiers des absences pour raisons de santé sont liées aux TMS. Les traumatismes du dos sont les plus nombreux (lombalgie, sciatique, hernie discale…). Viennent en second lieu les atteintes cervicales et des membres supérieurs (syndromes algiques du cou, syndrome du canal carpien…).

Pour lutter contre le mal de dos et troubles musculo-squelettiques liées au travail de bureau, il convient d'avoir un lieu de travail aménagé mais aussi de changer nos postures. Les risques pour l'appareil musculo-squelettiques dépendent en grande partie de la posture. Certaines postures sont à éviter absolument : être assis face à l'écran avec une main sur la souris, être assis devant un écran sans appui du dos, tenir son téléphone coincé entre l'oreille et l'épaule... Zoom sur 10 postures à proscrire.