Yes I can ! Un mental d'acier pour le jour J

Dans la vie professionnelle ou étudiante de toutes les femmes il y a des moments clés qu'il ne faut pas rater : un grand oral d'examen, l'animation d'un séminaire, une réunion très importante, un entretien d'embauche.

Yes I can ! Un mental d'acier pour le jour J
© Wang Tom - 123 RF

Grégory Renaux, praticien à Paris, explique pourquoi la sophrologie est un excellent moyen pour réussir sans stress ces épreuves, et arriver le jour J avec un mental d'acier.

La sophrologie est un ensemble de techniques psycho-corporelles qui visent à maintenir l'équilibre du corps et du mental. Au cours d'une série de 3 ou 4 séances de sophrologie, le thérapeute va vous proposer des exercices spécifiques pour débloquer les zones qui manifestent votre anxiété, puis des exercices psychiques, qui mettront à distance la peur, tout en renforçant votre confiance en vous et vos capacités de concentration. Ensuite vous reproduirez chez vous ces exercices, afin d'être capable, le jour J, de parfaitement savoir mettre votre mental en condition pour être au meilleur de vos capacités et ne pas vous laisser envahir par le stress.

Comment ça se passe ?

  • La première partie de la séance consiste en un temps d'échanges avec le thérapeute sur les besoins, le mode de vie et les ressentis. Il s'agit de déterminer quels sont les symptômes habituels du stress : boule dans la gorge, sueurs, manque de souffle, voix qui tremble etc. Le sophrologue propose alors des exercices spécifiques pour débloquer ces zones affectées par l'anxiété.
  • Puis vient le temps des exercices dits de relaxation dynamiques. "Basés sur la respiration, la contraction et le relâchement musculaire, ils permettent d'amorcer des perceptions du corps et de favoriser le relâchement musculaire, mental et émotionnel", explique Grégory Renaux.
  • Durant la troisième période, appelée "détente statique et de visualisation", la personne est confortablement assise ou allongée et se laisse porter par la voix du sophrologue, tout en visualisant des images et des sensations positives et apaisantes. "C'est une véritable préparation mentale, qui met la personne en condition. Elle met à distance la peur et renforce sa confiance en elle", développe le thérapeute. Durant cette phase de visualisation la personne identifie ses propres images ressources, représentant un lieu où dans son passé elle s'est sentie en sécurité, et où elle était bien. Ensuite le thérapeute va ramener ce souvenir de bien-être dans le présent pour le diffuser ici et maintenant.

Itinéraire bis. Enfin, le sophrologue va mettre la personne dans les conditions du jour J. Au moment où l'anxiété refera surface, il réécrira un nouveau chemin neuronal entre l'image ressource de bien-être et cette fameuse réunion qui fait si peur. "C'est une sorte d'itinéraire bis qu'on ancre dans l'esprit du consultant. Plus souvent on emprunte ce nouveau chemin, entre bien-être et réunion, plus il va grandir et plus il sera utilisé avec facilité. Au contraire l'ancien chemin, réunion importante = stress, ne sera plus emprunté et finira par s'amenuiser et disparaître", traduit Grégory Renaux. Les exercices de sophrologie pratiqués développeront la confiance en soi, renforceront sa concentration, et raffermiront la maîtrise de son sujet le jour J, sans qu'elle soit perturbée par du stress ou des tensions.

Pour être vraiment efficace, il faut s'y prendre à l'avance, l'idéal étant de faire 4 à 5 séances de sophrologie, un mois et demi ou deux mois avant le jour J. "Plus on prend le temps mieux c'est", conclue le thérapeute.

1 minute par jour de micro-vacances ! Quand on se sent comprimé dans un emploi du temps serré ou stressant, Grégory Renaux conseille un exercice de relaxation très simple appelé "repousser les limites". Mettez-vous debout, les deux pieds écartés de la largeur du bassin, les mains en l'air au-dessus des épaules, comme si vous étiez dans un couloir trop étroit. Inspirez profondément avec le ventre et la poitrine, puis soufflez très doucement en repoussant des murs invisibles. Faites cet exercice trois fois de suite. Vous devriez à la fin avoir les bras perpendiculaires au corps. Vous aurez ainsi oxygéné votre corps et votre cerveau, ouvert votre esprit, écarté les perturbations psychiques qui vous gênaient et repoussé les limites physiques de chaque côté de votre corps. "C'est un outil simple, très efficace et parfaitement reproductible n'importe où. Des "micro-vacances" à prendre tous les jours sans modération", commente le sophrologue.  

© Medoucine

Article proposé par Sylvie Mahenc, avec Grégory Renaux, sophrologue, membre du site Médoucine.com, la médecine douce en toute confiance.

 

 

Les explications en vidéo de Grégory Renaux, sophrologue :

Lire aussi