Grippe : l'épidémie gagne la France entière

La grippe touche désormais les treize régions de France, a annoncé le ministère de la Santé, qui appelle les personnes vulnérables à la vigilance et rappelle les gestes à adopter pour limiter la transmission de la maladie.

Grippe : l'épidémie gagne la France entière
©  Judith Dzierzawa

L'épidémie de grippe, qui s'annonce "importante", s'étend déjà dans toute la France métropolitaine. Les treize régions sont en effet touchées par le virus (contre neuf la semaine précédente), a annoncé le ministère de la Santé. Selon le réseau Sentinelles, 307 cas de syndromes grippaux pour 100 000 habitants ont été enregistrés la semaine dernière. Il s'agit de la seconde semaine consécutive du dépassement du seuil épidémique fixé à 175 cas pour 100 000 habitants, ce qui confirme donc l'épidémie de grippe en France. 

Les personnes âgées parmi les plus vulnérables.  "L'épidémie grippale touche en majorité les personnes âgées, qui représentent environ deux-tiers des hospitalisations. L'épidémie peut également frapper des personnes plus jeunes et vulnérables, tels que les malades chroniques ou les femmes enceintes", a précisé la direction générale de la santé (DGS) dans un communiqué. Selon les données de Santé publique France, "une forte augmentation du recours aux soins a été constatée la semaine dernière chez les plus de 65 ans, dont la plus grande partie est liée à la grippe" ajoute la DGS. D'ailleurs, pour faire face à l'afflux de malades, "certains hôpitaux dans le Sud (Avignon, Montpellier, Nîmes) ont déjà commencé à rappeler les soignants en vacances", a indiqué la ministre de la Santé Marisol Touraine lors d'une visite ce mardi aux urgences de l'hôpital Saint-Antoine à Paris. "Il y a un nombre très significativement supérieur de passages aux urgences, mais pour le moment, il n'y a pas d'hospitalisations en réanimation en nombre préoccupant", rassure-t-elle. Néanmoins, les fêtes de fin d'année sont propices à la diffusion de l'épidémie. Il est donc essentiel de redoubler de vigilance. 

Les gestes à adopter pour limiter les risques de contagion. En ces périodes de fêtes, la Direction générale de la santé rappelle qu'il faut éviter tout contact rapproché avec une personne malade, particulièrement pour les personnes vulnérables (de plus de 65 ans, porteur d'une maladie chronique ou les femmes enceintes). Il est recommandé de se laver les mains régulièrement avec de l'eau et du savon, ou à défaut, avec une solution hydro-alcoolique. 

En cas de toux ou d'éternuement, la personne grippée doit se couvrir la bouche et le nez, utiliser des mouchoirs en papier à usage unique et les jeter directement après utilisation, puis se laver les mains. Enfin, en cas de symptômes (fièvre, toux, fatigue ou courbatures...), contactez votre médecin traitant. 

La DGS rappelle par ailleurs qu'il est encore possible de se faire vacciner contre la grippe et précise qu'il faut en moyenne 15 jours après une vaccination pour être protégé contre le virus. Etant donné que l'on ne peut prévoir la durée de l'épidémie, les retardataires peuvent encore se faire vacciner. Si l'épidémie dure en moyenne neuf semaines, rappelons qu'elle s'était étendue jusqu'au mois de mars l'hiver dernier, et sur 16 semaines en 2009-2010.

Lire aussi