La phytothérapie pour diminuer les symptômes de la ménopause

Bouffées de chaleur, maux de tête, irritabilité... Comment contrôler ces symptômes ? Avec quelles plantes ? On fait le point avec Dominique Cambier, Docteur en pharmacie.

© gonewiththewind-123RF

Près de 75 % des femmes souffrent de bouffées de chaleur et de sueurs nocturnes à la période de la ménopause. La phytothérapie peut aider à soulager ces désagréments avec les plantes "œstrogène-like". La sauge officinale freine ainsi l'excès de sueur et la transpiration excessive. Mélanger les gélules de sauge à de la tisane de mélilot augmentera l'effet de la sauge.

  • 2 pincées dans 1 litre d'eau bouillante, laisser infuser 5 minutes, à prendre 3 fois par jour.

Autre symptôme de la ménopause : la fatigue physique. Le Dr Cambier conseille de croquer de la racine fraîche de ginseng chaque matin pour améliorer (modérément) le tonus. Beaucoup plus connu comme plante aromatique, le romarin est une arme de choix contre la fatigue permanente. Il faut demander à un pharmacien de préparer un mélange de 100 mg de poudre de romarin, 100 mg de fenouil, et 150 mg de fenugrec. Prendre 1 gélule de ce mélange à chaque repas redonnera un coup de fouet.

À la ménopause la déprime peut faire son apparition. N'attendez pas pour prendre du millepertuis. Prenez 20 g dans 1 litre d'eau bouillante infusé durant 10 minutes, 3 fois par jour. Un traitement plus musclé d'extraits hydro-alcooliques de  millepertuis pourra être mis en place sous contrôle médical. Par ailleurs, la déprime est passagère, contrairement à la dépression. Aussi, si les symptômes persistent, il ne faut pas hésiter à en parler au médecin traitant.

Avec tous ces symptômes, pas facile d'avoir une libido correcte. La phytothérapie peut encore aider. Des gélules de ginseng, l'association gingembre - romarin, ou encore la maca peuvent doper le désir.

Pour plus d'efficacité et éviter tout surdosage, mieux vaut ne pas cumuler plusieurs sources d'œstrogène. Enfin, il est important de savoir qu'avant d'entamer un traitement de phytothérapie pour les symptôme de la ménopause, il faut à tout prix vérifier l'absence de cancer hormono-dépendant dans vos antécédents familiaux. Parlez-en à votre médecin et suivez les conseils d'un pharmacien spécialisé. Ils vous aideront à adapter les doses.

Lire aussi