On teste la photothérapie

Sous le soleil exactement ! © detailblick - Fotolia.com
La déprime saisonnière s'installe au début de l'automne, généralement dans les jours qui suivent le passage à l’heure d’hiver. La faute à la mélatonine, l’hormone du sommeil, qui est sécrétée uniquement en l’absence de lumière. Et comme les jours raccourcissent, vous l’avez compris : votre organisme est moins exposé à la lumière, rendant la mélatonine plus active. Résultat : votre horloge biologique est perturbée : vous vous sentez morose, fatiguée, voire ronchon… Alors, pour compenser, vous pouvez essayer des séances de luminothérapie, qui comme son nom l’indique consiste à soigner par la lumière. Il s'agit d'une technique qui consiste à se placer une demi-heure par jour environ face à une lampe qui émet une lumière artificielle. Certains médecins pratiquent la luminothérapie dans leur cabinet. Mais il existe aussi des lampes qui s'utilisent à domicile. Dans tous les cas, il est recommandé de prendre conseil auprès de son médecin.