Quelques pages plus tard...

Attention, des activités trop stimulantes intellectuellement avant de dormir ne facilitent pas le sommeil. © lithian - Fotolia.com
Lire un livre ou écrire votre journal pour sentir calmement la fatigue s’emparer de vous ?
"Pourquoi pas si le livre est peu anxiogène !" met en garde la psychiatre Sylvie Royant-Parola. "Mais si le livre est stimulant ou s’il faut trop réfléchir pour coucher sur le papier ce qu’on écrit, l’activité intellectuelle sera trop forte."
En effet, de telles activités ne permettent pas un décrochage nécessaire à l’acquisition facile du sommeil.

Verdict : ça marche, si ça ne demande pas trop d’efforts !