Un mouton, deux moutons, trois moutons…

Compter les moutons peut très vite devenir agaçant ! © Photographee.eu - Fotolia.com
Quel mauvais dormeur n’a jamais essayé de compter les nombreux moutons... jusqu’à l’agacement !
"Au-delà de 100, un tel décompte demande une certaine concentration. Et l’augmentation du nombre de moutons comptés risque vite d’énerver !", explique Sylvie Royant-Parola.
Plutôt que de s’aventurer dans des chiffres qui deviennent rapidement astronomiques tout en faisant perdre patience, préférez une concentration plus posée : "Une visualisation concrète comme imaginer le trajet de l’air qui entre et sort de nos poumons instaure un rythme calme de respiration, une détente et une imagerie mentale qui peut favoriser le sommeil", nous propose cette spécialiste.

Verdict : ça ne marche pas !