Méthode du "4-7-8" : révolution contre l’insomnie ou recyclage d'une technique ancestrale ?

Le médecin Andrew Weil déclare avoir développé une méthode pour mieux s’endormir. Quel est son principe ? Comment ça marche ? Est-ce vraiment efficace ? Décryptage.

Méthode du "4-7-8" : révolution contre l’insomnie ou recyclage d'une technique ancestrale ?
© Photographee.eu

Vous avez beau compter les moutons, impossible de vous endormir… La méthode que prétend avoir développée Andrew Weil, professeur de médecine à l’Université d’Arizona s’intitule le "4-7-8" et permettrait peut-être de mieux gérer vos insomnies. Ces troubles du sommeil concernent 20 à 30 % de la population et les femmes seraient deux fois plus touchées que les hommes. Ce professeur, fervent défenseur des médecines douces et alternatives, aurait élaboré cette technique en s’inspirant d’une pratique indienne proche du yoga, le "pranayama" qui repose largement sur la maîtrise de la respiration.

Moduler son souffle. Tout d’abord, choisissez bien votre position : si vous êtes assis, gardez le dos bien droit et assurez-vous que vos deux pieds touchent le sol. Pour s’endormir en moins de 60 secondes, le professeur explique au journal britannique Telegraph qu’il faut tout d’abord "placer le bout de sa langue sur le palais, juste derrière les deux dents de devant." Gardez cette position pendant toute la durée de l’exercice. Expirez tout l’air de vos poumons par la bouche, en faisant le son "woosh". La séance de respiration peut alors démarrer. Fermez la bouche et inspirez par le nez, en comptant mentalement jusqu’à 4. Bloquez votre respiration en comptant jusqu’à 7 puis expirez par la bouche en comptant jusqu’à 8, toujours en laissant échapper le son " woosh ". Répétez cette opération en "4-7-8" trois fois de suite.

Attention toutefois, car l’efficacité n’est pas immédiate. Le médecin précise que "ce n’est pas une méthode que l’on fait une fois et que l’on réussit du premier coup. Elle requiert un minimum d’exercice." Le docteur Weil conseille ainsi de la pratiquer au minimum deux fois par jour.  

Une relaxation complète du corps. Une des premières causes de l’insomnie est l’anxiété. Or,  une telle respiration "permet aux poumons de se charger complètement en air, générant une meilleure oxygénation du corps qui favorise une détente complète", souligne le docteur Weil. Par ailleurs, se concentrer sur les temps de respiration éviterait de trop cogiter et permettrait donc de s’endormir plus facilement.

Une méthode qui existe depuis longtemps ! Selon Sylvie Royant-Parola, psychiatre à la clinique du Château de Garches, responsable du centre d’exploration du sommeil et présidente du Réseau Morphée, "les techniques respiratoires sont intéressantes, mais elles n’ont rien de miraculeux." Le docteur Weil n’aurait ainsi rien inventé d’original : "je suis frappée qu’on puisse relooker une technique vielle comme le monde, lui donner un nom accrocheur, et la lancer pour faire croire à une révolution", déplore-t-elle aussi. "C’est atterrant mais au moins, dans le cas présent, ça ne coûte pas grand-chose", souligne la psychiatre. En effet, le  "4-7-8" ne nécessite l'achat d'aucun matériel particulier.

Des causes multiples à l’insomnie. Même si cette méthode permet de se relaxer et de combattre l’anxiété qui est l’un des premiers motifs d’insomnie, d’autres causes peuvent être en jeu dans les troubles du sommeil. Ainsi, la dépression, l’insomnie psychophysiologique – créée à partir d’une expérience initiale d’insomnie suivie par la peur de ne pas dormir – ou encore des pathologies telles que l’asthme, l’hyperthyroïdie et le syndrome des jambes sans repos sont autant de facteurs à soigner spécifiquement pour mieux gérer son sommeil.

Lire aussi