Sommeil : 25 conseils pour bien dormir

Entre votre emploi du temps chargé, le stress et les contrariétés, vous vous sentez épuisée. Mais lorsque tous les soucis du quotidien s'accumulent, c'est la qualité du sommeil qui est affectée. Voici des conseils pour apaiser votre sommeil et pour créer un environnement propice à l'endormissement.

Notre vie s'organise autour d'un rythme veille/sommeil, appelé horloge biologique. C'est grâce à cette horloge biologique que le sommeil s'organise au cours de la nuit, permettant une économie d'énergie essentielle à la préparation de notre organisme pour la journée suivante : le rythme cardiaque diminue, nous respirons plus doucement et la température corporelle baisse. Dans le même temps, les tissus musculaires lésés s'auto-réparent et les défenses immunitaires s'activent.

Lors du sommeil profond, les conditions nécessaires à notre performance quotidienne et à notre équilibre énergétique se mettent en place. Aussi, la privation aiguë ou chronique de sommeil perturbe nos performances physiques (fatigue, troubles immunitaires, prise de poids, diabète…) mais aussi psychiques (irritabilité, anxiété, dépression). Dormir moins de six heures par 24h est associé à une altération de la santé et à une difficulté de récupération. Selon les dernières enquêtes, les actifs dorment en moyenne 7 heures par nuit.

Selon l'Institut national du sommeil et de la vigilance, les Français dorment en moyenne 7h05 en semaine et 8h10 le weekend. Pour autant, un quart des Français manque de sommeil au point de devoir récupérer plus d'1h30 de sommeil par nuit le week-end. On note également que 73% des individus se réveillent au moins une fois par nuit, pendant en moyenne 30 minutes. Enfin, les nuits réduites, entrecoupées ou de mauvaise qualité des Français retentissent, très logiquement, sur leur éveil dans la journée : 25% d'entre eux se déclarent somnolents et 6% se plaignent même d'être très somnolents. En outre, le sommeil évolue selon les périodes de la vie. Le nouveau-né dort environ 16 à 18 heures par jour. La durée du sommeil va ensuite diminuer progressivement. A la puberté, le besoin de sommeil est en moyenne de 9 à 10 heures. L'adolescent a des horaires de sommeil très variables selon son mode de vie. Globalement, les adolescents ont tendance à retarder leur heure de coucher. Avec le troisième âge, la durée totale de sommeil ne se raccourcit pas ou peu mais le sommeil devient surtout plus léger et plus fragmenté. De plus, la quantité de sommeil de la journée augmente, avec des siestes plus ou moins prolongées au détriment du sommeil nocturne.