En manque de sommeil, on devient plus émotif

On a tous déjà connu des journées où notre seuil de tolérance aux imprévus et autres événements stressants du quotidien était drastiquement diminué à cause d'un réveil difficile. La privation de sommeil affectant notre humeur et jouant sur nos émotions, avec des sentiments accrus de tristesse, de pessimisme, voire d'anxiété.
©  Agence DER - Fotolia.com