Un risque accru de maladies cardiovasculaires

Plusieurs études ont mis en évidence une relation entre une réduction de la durée de sommeil et les pathologies cardiovasculaires. Ainsi, un risque accru d'AVC est associé à un manque régulier de sommeil selon une étude américaine de l'Université de Birmingham en Alabama : les petits dormeurs (qui dorment moins de six heures par nuit) multiplient par quatre leur risque d'AVC.
©  babimu - Fotolia.com