Maladies de la thyroïde : symptômes et traitements Le rôle de la thyroïde

la thyroïde, petite glande en forme de papillon, se situe à la base du cou.
La thyroïde, petite glande en forme de papillon, se situe à la base du cou. © L'Internaute

Petite glande en forme de papillon située à la base du cou, elle pèse en moyenne entre 10 g et 20 g. La plupart du temps discrète, elle était jusqu'à récemment beaucoup moins célèbre que sa consœur l'hypophyse. Et pourtant, sans la thyroïde, nous serions totalement "raplaplas", incapables de fonctionner.

"La thyroïde permet au corps humain de s'adapter à l'endroit où il se trouve. On peut toutefois se demander pourquoi, au départ, elle a été inventée, estime le Dr François-Xavier Sallée, endocrinologue. En fait, elle agit, grâce aux hormones qu'elle produit (la tétraïodothyronine et la triiodothyronine), sur tous les organes vitaux, pour les faire fonctionner à la bonne vitesse." C'est pourquoi, lorsqu'elle tombe en panne, cela peut créer de multiples problèmes... Les hormones thyroïdiennes jouent également un rôle primordial dans le développement du fœtus puis dans la croissance de l'enfant.

Sous-régime et surrégime


Si la mécanique fonctionne bien, la thyroïde obéit à l'hypophyse, une autre glande du corps humain particulièrement importante. Celle-ci reçoit des informations de toutes parts et produit, en fonction de ces données, une certaine dose de TSH. Cette hormone va commander la thyroïde et lui dire quelle quantité d'hormones elle doit produire.

Lorsque la thyroïde se dérègle, c'est qu'elle s'est mise à jouer en solo, sans écouter l'hypophyse. Elle peut alors produire soit trop soit pas assez d'hormones. "Pour simplifier, on pourrait dire que la thyroïde fournit au corps humain de l'énergie pour fonctionner. Très logiquement, s'il n'y a plus assez d'hormones, le corps sera épuisé tandis que trop d'hormones provoqueront une sorte de surrégime", commente le professeur Brigitte Delemer, secrétaire générale de la Société française d'endocrinologie.

Sommaire