10 symptômes expliqués Pourquoi éternue-t-on ?

impossible de garder les yeux ouverts pendant qu'on éternue.
Impossible de garder les yeux ouverts pendant qu'on éternue. © atic12 - 123 RF

Comment expliquer les éternuements ? Par un phénomène réflexe, animal même. Le poivre, mais aussi le soleil chez certaines personnes ou plus simplement le rhume, et voilà que vous vous retrouvez à éternuer une fois, deux fois, jusqu'à dix fois pour certaines personnes !

L'éternuement est un phénomène incontrôlable. En présende d'un élément étranger, les neurones sensoriels détectent un danger au niveau de la muqueuse nasale et décident, en stimulant l'éternuement, de tenter de l'éjecter.

Le cas du poivre

Lorsque vous sentez du poivre, par exemple, ce sont les molécules de capsaïcine et de pipérine qui, lorsque vous respirez, volent dans votre nez (sur la muqueuse) et excitent les nerfs sensoriels. Ces molécules sont irritantes et votre organisme les reconnaît comme des dangers, il vous fait éternuer, pour les expulser le plus vite possible. Si vous respirez du poivre en grains, la capsaïcine ne parviendra pas à voler jusqu'à votre nez aussi vite que lorsque le poivre est en poudre et vous n'éternuerez pas, ou moins vite.

En cas d'allergie

Il en va de même pour les éternuements d'origine allergiques comme les pollens (molécules qui volent très facilement et qui sont de très petite taille) ou les poils d'animaux (qui sont en fait des allergies aux poussières présentes sous les poils et à la salive qui contient des allergènes). En effet, les molécules qui atteignent le nez envoient un signal d'alerte à l'organisme, provoquant des éternuements en chaîne. Le corps se défend pour évacuer ces dangers potentiels.

Le soleil

Le soleil qui fait éternuer suit le même principe de défense : l'éblouissement est reconnu comme un élément dangereux et agressif, d'où l'éternuement immédiat.

Le nez est un organe du corps très sensible et lorsque vous avez un rhume, la muqueuse nasale est très irritée et encore plus sensible aux éléments que l'on respire, d'où des éternuements plus réguliers.

La vitesse du souffle d'air lors d'un éternuement est très rapide : entre 150 et 200 km/h ! Sachez enfin qu'il est biologiquement impossible d'éternuer les yeux ouverts donc soyez prudent si vous conduisez et que votre nez vous chatouille...

Sommaire