Wiithérapie : des bienfaits à tout âge Rééducation : Dépasser ses craintes

les bras levés, sur un seul pied, les positions varient au fil du jeu et selon
Les bras levés, sur un seul pied, les positions varient au fil du jeu et selon les possibilités du joueur/patient. © Gaëlle Monfort / L'Internaute Magazine

Les adultes ont généralement besoin de plus de temps que les enfants pour récupérer après une fracture. Il existe de nombreux exercices de rééducation après, par exemple, une fracture de la jambe.

 Des séances en piscine permettent aux patients d'appuyer sans crainte sur leur jambe, et d'évaluer la douleur de la pose au sol. Ensuite, les barres parallèles permettent de se réadapter à la marche. Malgré les nombreux exercices qui existent pour la rééducation fonctionnelle, certains patients gardent une crainte et prennent de mauvaises habitudes qui peuvent avoir des répercussions sur la posture générale, sur le dos ou les hanches. Des douleurs inhabituelles peuvent alors apparaître.

Valérie Zingale est ergothérapeute à Paris. Elle a recours à la Wii avec ses patients : "On utilise la Wii depuis un an et demi, pratiquement depuis qu'elle est sortie en fait. Le principe de l'ergothérapie est d'utiliser le geste pour arriver à une fonction, même une fonction virtuelle.

 La console est utilisée comme un support de rééducation, comme une activité habituelle. Elle n'est pas utilisée pour tous les patients, ça dépend de l'objectif fixé. On utilise Wii Sport (avec les manettes) pour travailler sur l'automatisation des gestes, pour faire refaire les gestes spontanés après un travail de rééducation plus classique. La Wii est un outil complémentaire mais de second plan, après les séances analytiques."

Comprendre ses faiblesses

Le recours à la Wii Fit (balance électronique qui réagit en fonction des mouvements et de l'appui des pieds) dans ces cas-là peut être une bonne solution pour faire comprendre aux patients l'importance de retrouver leur équilibre initial. La balance du jeu permet, par la prise de positions simples (comme, par exemple, tenir le plus longtemps possible sur une jambe) de montrer les faiblesses du corps.

"Travailler sur l'automatisation des gestes"

 "La Wii Fit (balance), nous l'utilisons pour travailler sur l'équilibre. Mais aussi pour faire une évaluation, cette fois dans un premier temps. Elle permet au patient de se rendre compte de la variation de son centre de gravité", explique Valérie Zingale.

Un corps mal équilibré aura des difficultés à tenir ces postures. Le patient prendra ainsi conscience de son déséquilibre et acceptera de tenter de le rétablir. Ces outils sont donc importants car accessibles à tous et non pas seulement aux professionnels.

Sommaire