Virus Ebola : un remède potentiel ?

Deux professionnels de la santé américains, contaminés par le virus lors d'une mission humanitaire, ont reçu un traitement expérimental au Liberia : un sérum nommé ZMapp. Un espoir pour lutter contre la fièvre Ebola ?

Virus Ebola : un remède potentiel ?
© Fotolia

La fièvre hémorragique inquiète le monde entier et ravage l'Afrique de l'Ouest. Une lueur d'espoir vient de briller dans les yeux des scientifiques du monde entier : le sérum ZMapp. Deux bénévoles américains, Nancy Writebol et Kent Brantly, en mission sanitaire au Liberia, ont accepté de prendre un traitement expérimental sur place, après avoir contracté le virus Ebola. Grâce à lui, ils ont pu rejoindre les Etats-Unis sur leurs deux pieds et sont toujours en observation.
Ce médicament, élaboré par une firme de biotechnologie de San Diego, Mapp Biopharmaceutical, est un cocktail d'anticorps développé à partir de cellules de souris et composé de protéines extraites de plantes de tabac. Même si le directeur du département des maladies infectieuses des NIH a précisé lundi 4 août : "Il est encore trop tôt pour savoir si ce médicament peut lutter efficacement contre le virus", le remède redonne espoir.
D'abord parce que quatre animaux, volontairement infectés par Ebola, ont survécu grâce à la dose du vaccin expérimental reçue. Jamais testé sur l'homme, le produit a été administré aux deux bénévoles américains. Après neuf jours d'infection, Kent Branly a reçu le traitement alors que son état empirait. "Le lendemain matin, il était capable de prendre une douche seul avant d'embarquer dans l'avion spécialement affrété pour le ramener à Atlanta", a rapporté CNN. L'aide-soignante américaine, de retour mardi 5 août aux Etats-Unis, allait également beaucoup mieux après l'injection. "Elle se sentait mieux et elle avait demandé à manger son plat local favoris, la soupe de pommes de terre", a précisé son mari.
L'efficacité du ZMapp n'a pas été établie de manière scientifique sur l'homme. Il faut encore attendre le résultat du sérum sur ces "cobayes" pour réfléchir à l'administrer à grande échelle, après un potentiel essai clinique qui pourrait durer plusieurs semaines. 

ebola
ZMapp, le sérum miracle contre Ebola ? © Fotolia