Vaccin sans adjuvant : femmes enceintes prioritaires

La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a annoncé que le nouveau vaccin anti H1N1 sans adjuvant (développé par Sanofi) sera mis sur le marché sans passer par l'habituelle homologation préalable de l'Agence européenne du médicament (EMEA). L'autorisation de mise sur le marché (obligatoire pour tout produit de santé) sera directement délivrée par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Le vaccin a néanmoins été évalué selon toutes les recommandations et précautions de l'Afssaps et peut être utilisé sans crainte. Pour l'instant, deux doses sont recommandées, comme pour le vaccin avec adjuvant. Destiné en priorité aux groupes les plus sensibles dont la vaccination est préconisée non adjuvantée, le vaccin concernera les femmes enceintes (à partir du deuxième trimestre de grossesse) et devrait être disponible après le 20 novembre. La ministre a aussi rappelé que la vaccination des professionnels de santé, population réticente qui est autorisée à être vaccinée dans l'immédiat, est "une cible prioritaire, afin que le système de soins ne soit pas désorganisé en cas de pandémie".

Source : ministère de la Santé
Pour en savoir plus, notre dossier sur la grippe A