Ils ont peur des blouses blanches Comment vous maîtrisez (ou pas) ce trac et ses conséquences

L'ennui avec les phobies, c'est que plus on les appréhende, plus elles risquent de prendre de l'ampleur. Ces lecteurs l'ont bien compris et ont tenté d'y remédier. Avec plus ou moins de succès...
 

Emilie : "C'est un cercle vicieux : comme je n'aime pas aller chez le médecin, j'attends toujours un truc "grave" pour y aller. Et du coup forcément quand j'y vais, je stresse. Et j'ai encore moins envie d'y retourner. Bon, je parviens quand même à être raisonnable et à me botter les fesses quand il le faut, il ne faut pas plaisanter avec la santé."

Jennifer : "Je suis devenue très anxieuse. J'ai surmonté un peu cette angoisse lors d'une intervention chirurgicale pour ma fille... Et lors de ma césarienne (anesthésie locale), où j'ai dû me justifier auprès de l'anesthésiste en lui expliquant que j'avais la phobie des anesthésies générales. Ce n'est pas encore gagné, tous les jours j'espère ne pas avoir besoin de me faire réopérer !" 

Corine : "Le problème est que mon médecin m'adresse maintenant à un cardiologue pour voir si cette hypertension qu'elle constate à chaque fois que je lui rends visite ne peut pas avoir de répercussions sur le coeur ou mon état de santé en général."

Nadine : "Je traîne pour mes rendez-vous gynéco, mammographie, etc. Quand ce sont mes enfants aussi, je tombe... Et je n'arrive pas à éviter cela. Le comble c'est que je travaille en centre de rééducation..."

Dominique : "Heureusement, je suis en bonne santé. Mais si je dois faire un examen ou aller chez le dentiste... C'est la grosse panique et je dois faire d'énormes efforts pour me contrôler ainsi que ma respiration."


 

Sommaire