Tabagisme : paquet neutre mais pas que ?

Alors que le ministère de la Santé réfléchit à de nouvelles mesure anti-tabac, Le Figaro a annoncé l'instauration de paquets de cigarettes neutres pour dissuader les fumeurs.

Tabagisme : paquet neutre mais pas que ?
© REVELLI-BEAUMONT/SIPA

Identiques et sans couleurs. Des paquets sans logo de fabricants ou couleurs attractives comme en Australie, est-ce ce que les fumeurs trouveront dans les bureaux de tabac prochainement ? Selon le journal Le Figaro, la mise en place du paquet de cigarettes neutre figurera dans le prochain projet de loi sur la santé dont la ministre doit présenter les grandes lignes le 17 juin. Une information non confirmée par le ministère : "Marisol Touraine étudie toute une série d'options" pour son plan de lutte contre le tabac, dont le paquet de cigarette "neutre", sans logo ni couleur attractive, mais "aucune décision n'est prise". "J'examine toute une série d'options, dont celle du paquet neutre, mais pas uniquement cette option là", a insisté la concernée. 
Un vaste projet. La ministre qui veut lutter contre les ravages du tabac qui fait chaque année 73 000 morts a déclaré "qu'il [leur] faudra prendre des mesures qui soient des mesures fortes". Plus qu'une loi anti-tabac, le projet présenté le 17 juin sera un "texte plus vaste sur la santé pouvant inclure des mesures contre la cigarette", a insisté son ministère.
La cigarette électronique dans la ligne de mire ? Outre l'instauration d'un paquet neutre, Le Figaro fait état d'un projet prévoyant d'interdire la cigarette électronique dans les lieux publics - une mesure qui reprendrait les préconisations du Haut Conseil de la Santé Publique sur la cigarette électronique. 
Réactions. Si les pistes avancées par Le Figaro n'ont pas été confirmées par le ministère et notamment celles du paquet neutre, l'association Alliance contre le tabac qui milite pour l'instauration "paquets neutres standardisés", a salué dans un communiqué la "volonté politique réaffirmée" affichée par la ministre pour protéger les jeunes du tabac. "Le ministère (de la Santé, ndlr) souhaite se donner les moyens de prendre l'épidémie du tabagisme à bras-le-corps", estime l'association. D'après un sondage réalisé par Ipsos (échantillon représentatif de 2.000 personnes de 18 à 75 ans du 16 au 20 mai) , 55% des Français jugent que ces paquets seraient efficaces pour dissuader les jeunes de commencer à fumer et 49% estiment qu'ils seraient utiles pour "encourager l'arrêt du tabac". Et les fabricants de cigarettes, ils en pensent quoi ? En Australie, les autorités se sont heurtées à l'opposition virulente des fabricants. Selon des chiffres publiés par la firme Philip Morris International, la mesure n'aurait pas eu d'impact immédiat sur les ventes, avec une hausse de 0,3% des volumes vendus en 2013 par rapport à 2012. Seita, filiale française du britannique Imperial Tobacco, a réagi à l'instauration éventuelle de ces paquets en France, affirmant que cela constituerait "une atteinte au droit de propriété" et qu'une telle mesure "se fonde sur un postulat faux selon lequel le packaging inciterait à fumer".