Système de santé : les Français sont prêts à fournir des efforts et à le réformer

Les Français sont conscients qu'un changement du système de santé est inévitable, révèle un sondage réalisé par Deloitte / Harris Interactive.

Système de santé : les Français  sont prêts à fournir des efforts et à le réformer
© Herreneck - Fotolia.com

Alors que notre système de santé semble fragilisé, Deloitte et Harris Interactive ont interrogé les Français sur leur perception du système de santé publique, identifiant ainsi leurs attentes à cet égard. Réalisée auprès de 2 000 Français, l'étude met en lumière une maturité naissante quant à la nécessité de revoir le système de santé tel qu'il existe hors du schéma traditionnel. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : près d'un Français sur deux (49%) accepterait la consultation et la prescription à distance, 35% des Français sont prêts à augmenter leurs cotisations à l'Assurance Maladie, un quart des Français est prêt à sortir du système de base pour une assurance maladie 100% privée.

Entre satisfaction et déception

Interrogés sur le système actuel de santé, ils sont globalement très satisfaits (71 % estiment que l'accès aux soins est facile). Mais paradoxalement, ils sont 74 % à ressentir une détérioration de fonctionnement du système médical et 76 % a le sentiment que les dépenses de santé à sa charge ont augmenté depuis un an. Quant aux tarifs des actes médicaux, ils sont perçus comme trop élevés pour 87 % des Français.
Une majorité de Français est donc prête à faire des efforts pour réduire le montant des frais de santé supportés par leur mutuelle
soit en ne consultant que des médecins ne pratiquant pas de dépassement d'honoraires (pour 59%), soit en fréquentant dans la mesure du possible un centre de soins (pour 52%). Autre changement perceptible dans le comportement des Français vis-à-vis de la santé : ils sont 69% à déclarer avoir systématiquement recours aux médicaments génériques dès qu'on leur propose.  

Source : Baromètre Santé 2013 Deloitte / Harris Interactive, 4 avril 2013.


Lire aussi