Sida : méfiance avec les autotests VIH vendus sur Internet

L'Agence du médicament met en garde contre l'achat en ligne d'autotests de dépistage du VIH.

Sida : méfiance avec les autotests VIH vendus sur Internet
© Yuri Arcurs- Fotolia.com

Certains sites marchands proposent des autotests de dépistage du VIH alors qu'il n'existe pour l'instant aucun autotest disponible sur le marché européen et conforme à la réglementation (marquage CE), signale l'Agence du médicament (ANSM) dans un communiqué. Elle conseille donc d'être prudent, y compris avec les sites prétendant bénéficier d'un marquage CE. A ce jour, aucun ne peut avoir fait la preuve de son efficacité et de sa qualité, prévient l'ANSM. Et pour cause : les autotests de dépistage sont actuellement en phase d'évaluation. 
Se tourner vers les autres modalités de dépistage du VIH. Pour bénéficier d'un dépistage du VIH, les modalités n'ont pas changé. Il peut s'effectuer après consultation d'un professionnel de santé (secteur privé ou public) ou pour un dépistage anonyme et gratuit, via les Consultations de dépistage anonyme et gratuit (CDAG) ou les Centres d'information de dépistage et de diagnostic des infections sexuellement transmissibles (CIDDIST).
En avril dernier, la Ministre de la Santé, Marisol Touraine, s'était montrée favorable à la mise à disposition de ces tests de dépistage. Elle avait donc saisi les autorités de santé (ANSM et HAS) pour préciser les modalités d'utilisation et de contrôle qualité. Rappelant aussi que ces autotests ne devaient en aucun cas se substituer aux tests de dépistages sanguins classiques (test ELISA), ni aux tests rapides d'orientation diagnostique.

Voir aussi