Sida : vivre mieux et plus longtemps Le test de dépistage, comment ça se passe ?

une simple prise de sang suffit pour faire un test vih.
Une simple prise de sang suffit pour faire un test VIH. © Dominique VERNIER - Fotolia.com

Vous avez pris des risques et vous craignez d'être contaminé ?

Ou au contraire, vous avez toujours fait attention mais vous voulez être sûr d'être séronégatif avant de ne plus utiliser de préservatif avec votre partenaire ? Une seule solution : le test de dépistage.  

"Plusieurs solutions sont possibles, explique le Dr Karmochkine. Il est possible de faire la demande auprès de son généraliste. Il vous fera alors une ordonnance, pour aller effectuer une prise dans sang dans un laboratoire d'analyse médicale. Cet examen est pris en charge à 100 % par la sécurité sociale. Une autre option consiste à vous rendre dans un Centre de dépistage anonyme et gratuit (CDAG), il y en a forcément un près de chez vous (la liste est disponible sur le site de Sida info service). Il vous faudra automatiquement venir chercher les résultats puisque, par définition, le centre n'aura pas vos coordonnées. Plus simplement, n'importe quel médecin peut prescrire cet examen, vous pouvez donc le demander en allant consulter votre gynéco ou même votre dermato."  

Dans le sang qui aura été prélevé, le laboratoire va rechercher la présence d'éventuels anticorps anti-VIH. S'ils sont là, cela signifiera que votre organisme a été en contact avec le virus et qu'il est donc toujours présent, même si pour l'instant "inactif". Toutefois, ces anticorps peuvent mettre plusieurs mois à apparaître. C'est pourquoi, pour être totalement fiable, le test de dépistage doit être effectué au minimum trois mois après le dernier rapport à risque.

Résultats  

Les résultats de la prise de sang reviennent très vite : ils sont disponibles 24 h après l'examen.
 Si la prise de sang montre que vous êtes séronégatif et que vous n'avez pas eu de rapport ou de contact à risque dans les trois derniers mois : vous êtes séronégatif.
 Si la prise de sang montre que vous êtes séronégatif mais que vous avez eu des rapports ou des contacts à risques qui datent de moins de trois mois, vous devrez refaire le test dans quelques semaines pour avoir confirmation de votre sérologie.
 Si le test ne donne qu'un résultat "indéterminé" ou "partiellement positif", il faut le recommencer quelques jours après. Il peut être faussé par une autre maladie ou alors il se peut que vous ayez été contaminé très récemment par le VIH, la séropositivité n'apparaît alors pas encore clairement.
 Si la prise de sang montre que vous êtes séropositif, votre médecin traitant ou le centre de dépistage vous adresseront à un centre spécialisé dans le traitement du VIH. "Ils sont nombreux et se situent souvent au sein d'un établissement hospitalier", commente Marina Karmochkine. Là, un nouveau test de confirmation sera pratiqué. "S'il s'avère positif, une consultation longue avec un médecin spécialiste est alors organisée. On examine tout, y compris les aspects psychologiques et sociaux." Le taux de lymphocytes T4 sera également évalué et d'autres infections sexuellement transmissibles seront recherchées telles que les hépatites B et C ou la syphilis.
Si vous êtes diagnostiqué relativement tôt après avoir contracté le VIH, il sera beaucoup plus facile de vous soigner, sans pour autant commencer une trithérapie aussitôt. "Le problème, c'est que beaucoup de patients ne pensent à se faire dépister que lorsqu'ils commencent à avoir des ennuis de santé, c'est-à-dire quand les défenses immunitaires sont déjà basses. On pourrait éviter bien de soucis en se faisant dépister régulièrement si l'on sait qu'on a pris des risques", commente le Dr Karmochkine.  

Lire aussi

Sommaire