4 400 cas de saturnisme en France

Le nombre de cas de saturnisme, cette maladie due au plomb qui touche les enfants surexposés, est passé de 84 000 en 1996 à 4 400 en 2008-2009. Une chute impressionnante qui remplit donc largement l'objectif d'une diminution de moitié que s'étaient fixé les autorités sanitaires. L'Institut national de veille sanitaire (InVS), qui publie ces chiffres encourageants, attribue cette chute à la vaste campagne de prévention et de communication menée depuis 15 ans. Suppression de l'essence au plomb, amélioration de l'alimentation, traitement des eaux de distribution publique, amélioration de l'habitat, contrôle des émissions industrielles… ont permis d'obtenir ces bons résultats. Mais 4 400 cas c'est encore trop pour cette maladie qui peut notamment provoquer des retards intellectuels importants. C'est pourquoi les autorités sanitaires insistent pour poursuivre les efforts entamés. Un autre axe de développement consiste à  mieux dépister les enfants intoxiqués : pour l'heure, seuls 300 cas sont diagnostiqués chaque année.  
Lire également : comment se protéger du saturnisme