Retrait des prothèses PIP chez 8 000 Françaises

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a publié son dernier bilan concernant les prothèses PIP. A la fin du mois d'avril, près de 8 000 femmes porteuses s'étaient déjà fait retirer ces implants en France.

Retrait des prothèses PIP chez 8 000 Françaises
© Nobilior_Fotolia

En France, sur les 30 000 femmes porteuses de prothèses mammaires PIP (Poly Implant Prothèse), près de 8000 ont subi une intervention chirurgicale pour les retirer. C'est ce qu'annonce l'ANSM dans son dernier bilan.

Les données révèlent en effet que 7868 femmes se sont fait retirer leurs prothèses dont 5257 à titre préventif. Les ruptures d'implants concernent quant à elles 2252 Françaises et 1380 ont présenté une réaction inflammatoire. Un total de 48 cas de cancers a également été déclaré à l'ANSM même si le lien direct avec le port d'une prothèse PIP n'est pour l'instant pas prouvé.

Retirées du marché en mars 2010, les prothèses PIP contenaient un gel de silicone frelaté et présentaient un taux de rupture supérieur à la moyenne. Le gouvernement a ainsi recommandé aux femmes porteuses de ces implants de se les faire retirer. Compte tenu de la fréquence et de la précocité des événements indésirables, l'explantation préventive reste préconisée, selon l'ANSM.

Source : ANSM