Radioactivité : quels risques pour la santé ? Et en France, un risque ?

plus on s'éloigne du lieu de la fuite radioactive, plus les risques de
Plus on s'éloigne du lieu de la fuite radioactive, plus les risques de contamination diminuent. © Gooseman_Fotolia.com

Plus on s'éloigne du lieu de la fuite radioactive, plus la concentration en iode et césium dans l'air (et donc la radioactivité) diminue.

Même si en haute altitude, les vents circulent à très grande vitesse, cela ne veut pas dire qu'on risque d'être "contaminé". La France se situe à environ 10 000 km du Japon et à 14 000 km si on considère le sens des vents, qui circulent d'ouest en est (donc en passant par l'océan Pacifique, puis les Etats-Unis et enfin l'océan Atlantique). En conséquence, même si un nuage radioactif parvenait jusqu'à nous, "on ne pourrait noter avec des appareils très performants qu'une très très faible augmentation de l'activité ambiante, ce qui ne justifierait absolument pas la prise de comprimés d'iode" selon l'IRSN. 

Rien à voir avec Tchernobyl

Par comparaison, en 1986, lors du nuage radioactif de Tchernobyl, les concentrations dans l'air en France de césium 137 étaient de l'ordre à 1 à 10 Bq/m3 dans l'est de la France. Les retombées attendues sont donc de 1 000 à 10 000 fois moins importante.

Vidéo : La radioactivité est une révolution qui a bouleversé la médecine. 
:
Radioactivité et santé : et si on en parlait... par productions-2014target="_blank">passioncereales

Sommaire